Rubriques

Le nouveau jardin de l'Echassière, dans l'Oise

IMG_3099

Il y a de nombreux mois que je néglige ce blog… Pourquoi, vous êtes-vous peut-être demandé, si vous aviez  l’habitude de me rejoindre, parfois ? Plus le temps… Ma dernière année a été tellement trépidante !

… Depuis quelques années, la ville resserrait son étau, entravant le Jardin de l’Echassière de Sevran-Livry dans un urbanisme galopant qui a fini par m’emprisonner, moi aussi, peu à peu… C’est là qu’a commencé à germer en moi l’idée de déménager, de quitter cet ilot de verdure que j’aimais tant, pourtant… Les premières démarches ont été difficiles, comme un arrachement. Et puis, tout-à-coup, ma résistance a cédé. J’étais […]

Shabby chic : Plus qu'une mode, un mode de vie !

IMG_2075

 

L’art de faire renaître un passé à jamais disparu, comme jauni par le temps, est caractéristique du style Shabby, très à la mode depuis quelques années. Littéralement, « shabby » signifie usé, abimé, en anglais. Mais il s’agit là davantage d’évoquer une atmosphère fine et légère comme on imagine que pouvait l’être celle du XVIIIè siècle, en ce qui me concerne, que d’une juxtaposition de vieux objets sans âme. La Suède est pour moi, en cela, une excellente source d’inspiration, chic et pas chère. A cette époque, ce pays traversait des difficultés économiques terribles. Gustave III, en visite en France, avait été émerveillé par nos fastes et en avait […]

La fête à la grenouille

LUNDI 16 MAI 1887...

 

 

 

 « LA FETE A LA GRENOUILLE »

par Chantal Keraudren, jardinière, mais pas que !

 

Chapître I

LA RENTREE

 

 Je m’appelle Jeanne. J’ai 48 ans et je suis divorcée. Pas d’enfants. Mais s’il est une chose dont je ne manque pas, c’est bien des enfants.

Je suis Professeure des Ecoles, comme on dit pompeusement aujourd’hui. Institutrice, si vous préférez. Avec les années, je me suis diversifiée et suis devenue directrice d’une grande école maternelle en Seine-Saint-Denis.

Le « 9-3 », c’est surtout dans les Commissariats de police, les centres de sécu, les services […]

... Georges Truffaut, un Grand Monsieur trop méconnu !

TRUFFAUT 1ERE PAGE COMMENT SOIGNE JARDIN

 Immobile sous les colonnes du palais d’Orsay, j’observe de loin un homme qui semble très heureux… Une fête va se tenir ici : des tables ont été dressées, bien alignées en rectangles et la salle est remplie d’œillets, de roses et de chrysanthèmes, aux formes et aux couleurs parfaites… Tout à coup, un huissier apparait dans l’encadrement de la porte monumentale et annonce «Monsieur le Sénateur Henry-Haye, Maire de Versailles, est servi ! … ». Aussitôt, les convives s’installent. C’est l’homme que j’ai remarqué à mon entrée qui va présider le banquet… Son épouse prend place à ses côtés. Tout près d’elle, […]

Belles tables : un midi au bord de la mer et une soirée romantique au Château du Comte Dracula

La nappe : écrue avec des rayures bleues pour planter le décor... Ensuite, place aux accessoires !

On a coutume de dire qu’ »on mange autant avec les yeux qu’avec le ventre », c’est bien vrai ! Une belle table met bien plus en appétit qu’un  couvert commun  jeté sur le coin d’un bout de formica… Même si l’habit ne fait pas toujours le moine et qu’on a parfois d’excellentes surprises culinaires dans de vilains plats -Georges Brassens l’a testé avec les sabots d’Hélène !- ,  il est mille façons d’organiser chez soi  une jolie table et d’éveiller l’imaginaire de vos hôtes avant même qu’ils ne se soient installés… Ajoutez-y un zeste de talent de cuisinière et votre dîner laissera des traces […]

Déco marine sur mode baroque

ma legende

Le style baroque est l’un de ceux qui s’associe le mieux à tous les autres. Si l’on imagine plus facilement une maison de style XVIIIè en ville, il est très simple de donner à ce dernier une tendance « marine » en l’accessoirisant pour lui apporter la pointe océane qui ira bien à une maison de bord de mer.

L’accueil : Ce sont les premiers pas qui vont donner le ton général à l’ambiance… Le cadre doit être posé d’emblée : on est dans une maison de vacances et on a envie d’été… En tendant un peu l’oreille, on peut entendre les rouleaux […]