Rubriques

Laisser mûrir le feuillage des bulbes de printemps…

A la fin du printemps, quand les derniers bulbes achèvent leur floraison, on se retrouve souvent avec un masse de feuillage (surtout celui des narcisses…) qui recouvre les jeunes pousses des vivaces qui vont leur succéder ou qui immobilise un espace que l’on voudrait utiliser pour des semis ou la mise en place de godets d’annuelles.

Alors, on attend… un peu, et puis l’impatience nous saisit et… on coupe à ras, ou, au mieux, on arrache les vilains feuillages jaunissants pour les mettre en jauge et les laisser tranquillement mûrir, à moins qu’on ne les oublie sur le côté et qu’ils finissent sur le tas de compost !
Depuis quelques années, j’ai trouvé une autre solution, bien moins contraignante et plus originale : je tresse soigneusement tous les feuillages des narcisses et replie la pointe de la natte que j’enfile à la base.
L’espace est ainsi libéré, me permettant d’en disposer à ma guise, et les feuillages prennent une allure distinguée.
Quand ils sont complètement jaunes, ils peuvent être arrachés pour être replantés ailleurs en automne.
En ce qui me concerne, je plante mes bulbes assez profondément pour qu’ils ne soient pas gênants. Ils restent donc en place d’une année sur l’autre sans que je n’aie plus jamais besoin de me préoccuper d’eux !

Une bonne idée, esthétique et pratique...

Une bonne idée, esthétique et pratique...

lLes feuillages tressés ont libéré l'espace nécessaire au semis de Nigelles de Damas, déjà sorties de terre et permettent aux vivaces et aux rosiers de s'épanouir à leur aise..

Les feuillages tressés ont libéré l'espace nécessaire au semis de Nigelles de Damas, déjà sorties de terre, et permettent aux vivaces et aux rosiers de s'épanouir à leur aise..

Laisser une méssage

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>