Rubriques

Sur la route des vacances : La Roseraie de Vendée à St-Révérend (85)

Dès les premiers pas dans la Roseraie de Vendée, on a immédiatement la certitude qu’on ne découvrira pas un jardin soigneusement manucuré à destination de vacanciers blasés en mal de visites… A quelques mètres de l’entrée, Bernard NOUTEAU, pépiniériste de père en fils depuis 7 générations, attend le groupe pour commencer la découverte…

Monsieur Nouteau, notre guide...

Monsieur Nouteau, notre guide...

Très rapidement, l’objectif de la Roseraie s’impose : il ne s’agit pas de présenter les multiples variétés de rosiers (plus de 950 plants) dans un état sanitaire parfait, mais de les exposer à travers leurs qualités et leurs défauts, tels qu’ils se comporteraient dans un jardin d’amateur.  Monsieur NOUTEAU, en raison des soins particuliers qu’il apporte à ses rosiers, parvient à les montrer à différents stades de développement, en fonction du lieu et de l’exposition choisis. Ainsi, le jour de notre visite, dans la première quinzaine de juillet, nous avons pu observer, entre autres, « Jacques Cartier » et « Roseraie de l’Hay » en boutons, en fleurs, en « passe fleurs » et en fructification…

La roseraie présente les qualités et les défauts des rosiers... Pas de traitements abusifs, que du naturel !

La roseraie présente les qualités et les défauts des rosiers... Pas de traitements abusifs, que du naturel !

A coté de rosiers remontants sains, vigoureux et couverts de boutons prometteurs, d’autres témoignent de leur souffrance en tendant vers le ciel une branche malingre au bout de laquelle pend une pauvre feuille jaune et fatiguée… Pourquoi tant de contrastes entre deux arbustes pourtant plantés dans un lieu identique : exposition, terre, chaleur, ensoleillement, vent, proximité de la mer ? Selon les variétés, ces facteurs influent plus ou moins fortement sur le développement de la plante, et la démonstration en est faite de façon éclatante. La Roseraie de Vendée, en cela, est très intéressante car elle permet d’effectuer le choix le plus apte à donner satisfaction en fonction de certains critères de situation.  Les rosiers sont présentés par thème ; « Une rose, un nom », « Les obtentions françaises », « Les roses du monde », « Les roses parfumées », etc…

Monsieur NOUTEAU, homme chaleureux et bavard se met à la portée de ses visiteurs et joue avec plaisir au jeu des Questions-réponses… C’est ainsi qu’il transmet à un public béat trucs et recettes bien testés qui ne demandent qu’à se réinvestir dans un souci de simplicité et de biodiversité. Le désherbage, par exemple, est un point fastidieux qui interpelle bon  nombre de jardiniers amateurs : Monsieur NOUTEAU explique qu’un traitement effectué au printemps et en été ne détruira jamais que la partie aérienne de la plante… En effet, et cette phrase revient comme un leitmotiv, « La sève monte toujours dans la partie la plus haute de la plante » : le produit désherbant, véhiculé par la sève, ne peut donc pas atteindre les racines. La plante présentera  un aspect désolé qui laissera supposer qu’elle est morte, mais elle repartira de plus belle du pied… Pour avoir la certitude de la supprimer définitivement, il faut  traiter à l’automne, au moment où la sève descend dans les racines… Par ailleurs les astuces de l’arrosage avec l’eau très chaude contenue dans le tuyau exposé au soleil, l’eau de cuisson des pommes de terre, avec du vinaigre, du citron ou du sel sont toujours très efficaces. Monsieur NOUTEAU affirme que chacun dispose dans sa cuisine de quantités de produits non toxiques,  précieux auxiliaires au jardin… Les traitements insecticides ou pesticides sont également des  points qui préoccupent les jardiniers. Là encore, Monsieur NOUTEAU conseille l’application de savon noir dilué pour combattre les pucerons, par exemple, mais il insiste surtout sur le fait qu’il vaut mieux réduire de moitié les doses indiquées et remplacer la partie manquante par du lait entier, afin de rendre le produit de pulvérisation poisseux, de telle sorte qu’il se fixera davantage sur la plante malade et résistera à la pluie, plutôt que de doubler les doses en espérant qu’elles agiront ainsi plus vite et mieux… Monsieur NOUTEAU a mille recettes simples et à la portée de chacun à mettre en œuvre et c’est avec gentillesse et compétence qu’il en fait cadeau à des visiteurs avides de bons conseils…

Une petite pépinière, adjacente à la Roseraie offre des rosiers à la vente. On peut y retrouver toutes les variétés plantées au jardin et effectuer son choix parmi les plus résistantes.

La pépinière...

La pépinière...

Des produits confectionnés à partir des pétales de certaines roses anciennes et botaniques, cueillis à la main, sont présentés et vendus à la Boutique. Monsieur NOUTEAU participe d’ailleurs à quelques Marchés de paysans et d’artisans en Vendée et à des foires gastronomiques dans l’Ouest Parisien essentiellement.

La boutique et ses produits à base de pétales de roses...

La boutique et ses produits à base de pétales de roses...

Si vous décidez d’aller passer un week end ou vos vacances en Vendée, n’hésitez pas à faire le détour : je vous promets un moment très agréable et instructif en compagnie d’un guide passionnant !

LA ROSERAIE DE VENDEE, Bernard NOUTEAU, Rond-Point des 4 Chemins, 85220 ST REVEREND 02 51 55 24 03

Visite du 25 mai  au 20 octobre environ (se renseigner sur les dates précises d’ouverture) de 10h 00 à 19h 00 tous les jours. Visites commentées à 10h 30, 14h 30 et 16h 30, selon les jours.

Tarifs : 3,40 € en mai et juin. De juillet à octobre : 2, 00 €

1 commentaire pour : Sur la route des vacances : La Roseraie de Vendée à St-Révérend (85)

  • leclerc

    bj de passage dans votre regions ce week (et amateur de rosiers je compte vous rendre visite dans votre jardin je serai avec mon camping car et je vous est trouvé sur france passion je serai heureux de votre accueille avec ma petite famille
    cordialement daniel

Laisser une méssage

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>