Rubriques

Le Clos du Coudray en Normandie (76)

A une heure et demie de Paris est un merveilleux jardin, un des plus beaux que j’aie jamais vus…  Sur une vaste surface, plus de 8000 espèces végétales, un jardin de berge, des rocailles, des jardins exotiques, une roseraie, une collection d’épimédiums, un jardin de  dalhias et un jardin de graminées s’offrent aux yeux ébahis des visiteurs… Une jardinerie adjacente permet, à la sortie, d’acheter les végétaux admirés au cours de la visite en situation réelle de culture. Bien que la période d’été soit passée et l’automne largement entamé, une superbe mosaïque de fleurs accueille les visiteurs…

L'entrée du Clos du Coudray : la verrière sert de lieu d'accueil et de caisse. A gauche, la jardinerie...

L'entrée du Clos du Coudray : la verrière sert de lieu d'accueil et de caisse. A gauche, la jardinerie...

 

 

Tôt le matin, à l’ouverture du jardin, nous étions déjà là, premiers visiteurs… Le temps était frais, le ciel un peu voilé, et les végétaux portaient la trace récente de la pluie de la nuit… Impatients, nous avons franchi le portail et sommes entrés par la roseraie aménagée en carrés… De là, plusieurs possibilités se présentent. Au hasard, autant guidés par nos sens que par le désir d’en voir davantage, nous tournons sur notre gauche. Très rapidement, le petit fascicule remis à l’accueil est noirci des noms des végétaux que je décide d’acheter à la sortie : « Eunymus compactus », « Hosta sum & substance », « Brunnéra macrophylla »… seront bientôt au Jardin de l’Echassière.  Je les imagine déjà en situation…

Tout de suite à l'entrée, la roseraie...

Tout de suite à l'entrée, la roseraie...

Entre autres rosiers, sur la pergola : "Seven sisters", "Toby Tristam", "Wedding day", ...

Entre autres rosiers, sur la pergola : "Seven sisters", "Toby Tristam", "Wedding day", ...

De petits panneaux fort bien faits expliquent en termes clairs les objectifs des jardiniers et donnent de précieux conseils de culture. C’est ainsi que je peux lire que « … Les rosiers sont sensibles aux attaques des pucerons qui leur transmettent des maladies… Certaines années défavorables à la croissance des rosiers, une taille drastique des tiges malades est effectuée en début d’été. Si la repousse est moins vigoureuse, elle a toutefois pour effet d’éliminer les maladies l’année suivante… ». Il est vrai qu’à la période des roses, on peut rechigner à couper court ces arbustes dont les fleurs sont tant attendues tout l’hiver… Et pourtant… Nous poursuivons notre route… De nombreux débris végétaux secs jonchent les massifs. Ils ont pour but de maintenir la fraicheur du sol en été. Les  précieux vers de terre transforment cette matière organique en nourriture  directement assimilable par les plantes.

Les couleurs de l'automne...

Les couleurs de l'automne : du rouge,...

... du jaune, avec une magnifique floraison de fin de saison...

... du jaune, avec la magnifique floraison d'un Rudbeckia (probablement la variété Subtomentosa dont les fleurs se succèdent sans discontinuer d'août à octobre)...

Un jardin qui serpente au gré du ruisseau qui le parcourt...

Un jardin qui serpente au gré du ruisseau qui le parcourt...

Ces très imposantes feuilles de Hostas (50cms de diamètre...) sont spectaculaires... Il s'agit de la variété "Sum & substance"...

Ces très imposantes feuilles de Hostas (50cms de diamètre...) sont spectaculaires... Il s'agit de la variété "Sum & substance"...

Au jardin de la source, un tapis de feuilles mortes de 10 à 15 cms d’épaisseur, est étalé  à l’automne sous les arbustes de terre acide (Rodhodendrons, Méconopsis, Primevères asiatiques, Piéris, Azalées..). Cela a pour conséquence d’augmenter la quantité d’humus en surface nécessaire à la bonne croissance de ces plantes. Les chenilles détestent les engrais chimiques et sont attirées par ce mode de fertilisation. De nombreux oiseaux, tels que mésanges, pinsons, rossignols, bouvreuils… se régalent à leur tour des chenilles dont ils sont très friands, et la boucle est bouclée ! En plus d’obtenir de superbes végétaux, on a le plaisir de pouvoir observer toute une faune ailée qui ajoute encore à la beauté du jardin…

Les arbustes de terre acide...

Les arbustes de terre acide...

Un petit ruisseau se prélasse, autour duquel des jardins de berge sont installés : les plantes apprécient l’humidité et cela se voit… Les rocailles, les jardins exotiques, les épimédiums , les bordures de couleurs variées , le potager se succèdent…

Un des jardins de rocaille...

Un des jardins de rocaille...

Cachée dans les feuillages, une authentique chaumière normande...

Cachée dans les feuillages, une authentique chaumière normande...

J

Jardin d'eau...

Un spectacle d'une rare qualité...

Un spectacle d'une rare qualité qui sait ménager les surprises...

A l’extrémité, nous avons le plaisir de découvrir un magnifique jardin de dalhias rouges, orange et rose. Pour éviter que les lourdes fleurs ne s’affalent, un filet à larges mailles est tendu au dessus des plantes qui restent ainsi bien droites…

Le carré des dalhias rouges et orange...

Le carré des dalhias rouges et orange...

... Les rose, violets et parmes...

... Les rose, violets et parmes...

Tout à coup, le jardin de graminées apparait… De là, une petite esplanade en surplomb sur la campagne environnante permet de découvrir un panorama à 360°,  rempli de douceur et de sérénité : la terre juste labourée, la légère brume qui flotte, les lourdes silhouettes des vaches qui paissent tranquillement au loin dans une odeur de terre et de vie, c’est peut-être ça le bonheur…

Le jardin de graminées, qui volent au vent comme plume dans le ciel... Au loin, la campagne...

Le jardin de graminées, qui volent au vent... Au loin, la campagne...

La visite d’une durée de deux bonnes heures prend fin…  Et quelle visite ! Passage obligé par la jardinerie… Deuxième jour de notre week end végétal, organisé à la suite d’un article publié dans le numéro de septembre du magazine « Mon jardin, ma maison »  : le coffre de la voiture commence à se remplir de toutes les merveilles que nous découvrons !

LE CLOS DU COUDRAY 14, rue du Parc Floral 76850 ETAIMPUIS Tel. 02 35 34 96 85  www.leclosducoudray.com  Ouvert tous les jours de 10h à 19h. Tarif : 7,50 €, Enfants : 3,50 €, Groupe (+ 15 pers. ) 6, 50 €

Et parce qu’un jardinier est aussi un épicurien, si vous décidez, comme nous l’avons fait, de réaliser un tir groupé en visitant plusieurs jardins en 2 jours (Par exemple : « Les jardins d’Angélique« , « Le jardin plume« , « Le clos du Coudray » et les « Jardins Agapanthe« , à quelques kms les uns des autres, je vous invite à prendre contact avec Mr GODEFROY Erick, qui a ouvert 4 jolies chambres d’hôtes dans une vieille maison bourgeoise, au coeur de la campagne normande. Accueil très chaleureux, petit déjeuner copieux et varié avec des produits du terroir. « LE RELAIS BRAY-CAUX », 7, rue de la Plaine 76850 GRIGNEUSEVILLE Tel.  06 82 60 76 75. erickgodefroy@free.fr   55 € la nuit, petit-déjeuner compris. A proximité (2 ou 3 kms, dans le petit village de Bosc- le -Hard),   vous vous régalerez au coin du feu d’un délicieux repas gastronomique pour un prix très modique si l’on considère la qualité des mets servis (30,65 €  le menu) : « La Bolhardaise », Laurence et J.M. TOUTAIN, 6, place du Marché 76850 BOSC-le-HARD 02 35 33 30 25

Le relais BRAY-CAUX... Tout autour, les champs avec des chevaux qui galopent, crinière au vent...

Le relais BRAY-CAUX... Tout autour, la verte campagne normande...

 

3 commentaires pour : Le Clos du Coudray en Normandie (76)

  • Laurence et Jean-Marc TOUTAIN

    Merci de votre attention et Félicitations pour votre jardin qui semble de toute beauté d’après votre site. Cordialement. Laurence et Jean-Marc TOUTAIN, Restaurant la Bolhardaise

  • Jean le BRET, CLOS DU COUDRAY

    Bonjour,
    Merci beaucoup pour votre éloge.
    Cela me touche toujours beaucoup lorsque des jardiniers apprécient ce que nous avons fait. Merci encore.
    Jean le Bret

  • dargent

    bonjour ,
    nous visitons régulièrement votre jardin depuis des années , chaque fois c’est un régal , quelque soit la saison .
    nous y restons souvent plus de 2 heures ( ou plus si nous avons la chance de tomber sur l’un des jardiniers …)
    je suis tombée sur votre site par hasard ,
    et je voulais signaler que vos photos ne sont qu’un pâle aperçu de la réalité ( trop petites , sur-exposées je ne sais pas ?? ) mais que les visiteurs qui ne vous connaissent pas se disent qu’il s’agit juste d’une première echographie et qu’il se précipitent sur place !!!!
    amicalement

Laisser une méssage

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>