Rubriques

Jardin d'autrefois...

Une grille rouillée à laquelle s’accroche une clématite exubérante et un vieux rosier grimpant… La porte grince quand on la pousse… Des petites allées bordées de tuiles patinées par le temps…  A droite, un puits sans âge… Sur la margelle, un seau  et un arrosoir oubliés… Sous les buis qui embaument, un gros chat fait consciencieusement sa toilette en clignant des yeux … Du fond du jardin, dans la vieille cabane branlante recouverte de lierre, le chant enroué d’un coq heureux s’élève dans la chaleur de cet après-midi d’été… Suspendus sous le toit, des bouquets d’ails et d’oignons achèvent tranquillement de sécher au soleil… Sur le devant, des outils abandonnés… A la surface du sol, une légère brume de chaleur flotte comme un voile de mariée… Le bourdonnement des abeilles ivres de pollen remplit l’air d’un bruissement seulement interrompu par le croassement des crapauds dans la mare… Floc ! ils ont plongé… Les fraises et les framboises écrasées par les petits pieds malhabiles remplissent l’air d’une odeur sucrée… Le clocher de l’église sonne 3 heures …

On a tous dans le cœur le souvenir de cet endroit magique, celui qui nous a donné le goût du jardin et de la nature… Le paradis pour les enfants que nous avons été et que nous resterons toujours un peu… La tentation est grande de tenter de ressusciter ces jardins d’autrefois qui nous transportent à une époque où la vie semblait aussi facile que ces fleurs qui poussaient sans façon, capucines, ancolies ou pois de senteur…

Dans le soir paisible, ils s’endorment, engourdis par la chaleur, lourds de promesses pour demain…

 

De grandes fleurs  simples et un peu désuettes, comme on les aime dans les jardins d'autrefois...

De grandes fleurs simples et un peu désuettes, comme on les aimait dans les jardins d'autrefois...

Un portillon rouillé entrouvert invite à entrer...

Un portillon rouillé entrouvert invite à entrer...

Sur la cabane au fond du jardin, le rosier ancien Mme Isaac Péreire s'est amouraché de la clématite Mme Lecoultre...

Sur la cabane au fond du jardin, le rosier ancien Mme Isaac Péreire s'est amouraché de la clématite Mme Lecoultre...

Au-dessus de la serre, Etoile de Hollande part à l'assaut d'un vieux sureau dans un joyeux fouillis végétal...

Au-dessus de la serre, Etoile de Hollande part à l'assaut d'un vieux sureau dans un joyeux fouillis végétal...

Les vieux pots en terre cuite, la serre ancienne de maraicher, une fleur chiffonée de pivoine arborescente... Evocation un peu nostalgique du temps où les enfants revenaient à cloche-pied de l'école en jouant aux billes dans les fossés...

Les pots en terre cuite usagés, la verrine de maraîcher, une fleur chiffonnée de pivoine arborescente... Evocation un peu nostalgique du temps où les enfants revenaient à cloche-pied de l'école en jouant aux billes dans les fossés...

Au potager, des cloches en verre de retour du passé...

Au potager, des cloches en verre de retour du passé...

Des arrosoirs qui ont bien servi...

Des arrosoirs qui ont bien servi...

A l'abri du soleil brulant, les boutures en attente regroupées dans un mélange hétéroclite...

A l'abri du soleil brulant, des boutures en attente regroupées en un mélange hétéroclite et coloré...

L'indispensable glycine qui s'est échappée il y a bien longtemps des limites où

L'indispensable glycine qui s'est échappée il y a bien longtemps de limites improbables...

Une mare abandonnée à la nature où l'exubérance de la végétation n'a pas de borne...

Une mare offerte à la nature où l'exubérance de la végétation n'a pas de borne...

Un petit potage en croix, tout simple, où il fait bon grapiller une framboise, un radis ou la première tomate...

Un petit potager en croix, tout simple, où il fait bon grappiller une framboise, un radis ou la première tomate de la saison...

A l'ombre du vieux lilas, une simple table et deux chaises pour se reposer quand le soleil devient rouge...

A l'ombre du vieux lilas, une simple table et deux chaises en fer pour se reposer quand dans le ciel, le soleil devient rouge...

Sous la tonnelle recouverte de roses, l'été s'écoule doucement...

Sous la tonnelle recouverte de roses, l'été s'écoule doucement...

 

5 commentaires pour : Jardins d’autrefois…

  • Thérèse TEILLAUD

    Merci pour cette touche colorée dans la grisaille hivernale…

  • Bonjour !

    De trés jolies images des roses rouges, des arrosoirs d’anton, des tulipes et des potagers.

    Ce-ci me rappelle les beaux jardins ou vergers d’El-Maïn (thavhirth ou fella) le jardin supérieur. C’était le seul endroit de verdure plane par dessus lequel se trouvait notre ancien stade de foot ball ou terrain où l’on jouait à la gymnastique, le volley ball et la montée pénible de la corde. Vos images réveillent en moi également les beaux jardins des années 1950 à ighzer n’tsazarth de feu da Ouali Oul Hocine (Boutankik Ouali) ayant dans son voisinage les champs de feu da Mokrane n’Chaout, si Mohamed Tayeb dh si Amarouche n’Béza, zizi H’Ma, zizi Taha, zizi Kassa, zizi Amar Oul Hocine et en tout à fait en haut acharchour ou Ghni…La cascade d’eau d’Aghouni….Que de souvenirs. Une partie de tout ça y compris des abris et des tranchées sous lesquels nous nous cachions des avions en 1956 était partie à jamais remplacée par du béton en quelques endroits car les acteurs et joueurs de rôles confondus d’époque ne jouent plus à ce jeu. Et que dire aussi des métiers d’autrefois tels que les moissons battages à l’ancienne. Une surface plane sur laquelle des épis de blé ou d’orge posées à même le sol, que piètinent les mulets, les mûles ou les bourricots attachés à un mât planté au milieu et qui font la ronde avec le guide dérrière. Frachement nous manqons de photos sur ces choses là du patrimoine kabyle ancestral.

    Merci pour cette page !

    Ahmed Salah

  • admin

    Vous semblez bien nostalgique de lieux perdus…. Il suffit parfois d’une photo, d’une odeur, d’une sensation pour rescuciter des souvenirs que l’on croit oubliés… Je suis heureuse que « Jardins d’autrefois » ait réussi à les faire renaître en vous… Bien cordialement.

  • Bernadette Leduc

    bonjour
    j’habite dans le nord et suis ferue de jardinage et
    jai fait comme vous planté mes coups de coeur et recupéré des boutures
    mais je me demande comment il doit évoluer jai en fait planter dans les peripheries
    et me demande comment le structurer
    jai fait une bande de fleur plutot jaune et un cote a lombre plutot rose rouge
    jai 2000 m etres carré une partie pelouse avec une bande a drootie et une a gauche
    june deuxieme moitié ou cest plutot u n verger ancein pommieru framboisier et pe
    tit potager
    meric pour votre reposne
    ps jai trouve un site dechange de graine et de plante sur le net cest super
    et deja fait plusieurs echanges

  • admin

    Bonjour,
    Je ne suis pas une professionnelle, mais dans votre cas, après avoir planté la périphérie du jardin s’il faut le cacher de vues pas très jolies, je ferais des chambres de verdure, de telle sorte que votre jardin ne soit pas un rectangle que l’on peut voir dans son ensemble au premier coup d’oeil. Ce qui est agréable, selon moi, c’est de faire des découvertes en se promenant… Des petits chemins en courbe, qui conduisent à un point focal (une grosse jarre, par exemple, ou une vieille statue à la taille du jardin, ou un cadran solaire posé sur un vieux socle, une pompe à main, etc…). J’aime beaucoup aussi installer des portillons en fer rouillé (que l’on déniche dans les vide-greniers, les ferrailleurs ou même sur le trottoir…). Je les laisse entrouverts, parfois, même, il faut se faufiler pour passer dans un autre liieu, simplement matérialisé par ce portillon sur lequel je fais grimper des clématites, des roses, des pois de senteur… Vous pouvez chercher des thèmes ou alors varier les couleurs, les textures des végétaux, les variétés… La pelouse fera la transition et crééra quand même une impression d’unité qui donnera un esprit paisible au jardin. Utilisez également des pergolas couvertes de roses au printemps et creusez une petite mare. C’est très facile : il suffit seulement d’un peu de courage ! Vous trouverez tout ce qu’il faut en jardinerie (feutre de protection + plastique noir imperméable à mettre dans le fond). Creusez-la assez profond (au moins 70 à 80 cms au plus creux pour que les poissons puissent se réfugier au fond l’hiver). Veillez à ce que vos bords soient bien de niveau, recouvrez de terre la bâche que vous aurez fait déborder sur les côtés et masquez le tout par de larges pierres plates que vous mettez à cheval sur la terre et la bâche. Plantez le pourtour de végétaux adaptés. Vous verrez ce qu’une mare, même toute petite, apporte de vie au jardin : libellules, grenouilles, carpes, tritons… Si vous avez un peu de temps, jetez un coup d’oeil sur mon blog, vous trouverez peut-être des idées ?
    Bon courage !

Laisser une méssage

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>