Rubriques

Matous jardiniers...

Il y a trois siècles, le grand jardinier de Louis XIV, La Quintinie, préconisait l’utilisation des chats au jardin pour lutter contre les rats et les souris qui dévastaient le potager… La seule évocation de ces temps barbares où les pauvres animaux étaient écorchés vifs et dont l’utilisation de leur peau bourrée d’étoupe et enduite de leur propre graisse était sensée faire fuir les souris fait frémir aujourd’hui…

 

Un chat effaroucheur... Au XXIème siècle, c'est ainsi qu'on les préfère !

Un chat effaroucheur... Au XXIème siècle, c'est ainsi qu'on les préfère !

Les premières traces de domestication des chats sauvages remontent à plus de 8000 ans, au Proche-Orient. Les chats étaient alors de précieux alliés pour protéger les grandes réserves de grain sur lesquelles louchaient rats et souris… Bien plus tard, les égyptiens, à leur tour, élèveront des chats qui feront l’objet d’un véritable culte : embaumés, ils étaient enterrés dans de petits cercueils et quiconque s’avisait d’en assassiner un  était puni de mort… Le règne du chat et de ses capacités à protéger les récoltes s’étend alors en Grèce, à Rome et enfin en Europe centrale. Au Moyen-age, la superstition met un temps le chat au rebut : il devient une créature diabolique qu’il faut supprimer… Longtemps, sa réputation souffrira de cette image de maudit. Heureusement, aujourd’hui, ces temps lointains sont bien révolus… Pour les amis des chats, ces derniers sont les animaux de compagnie par excellence : affectueux et dévoués, ils sont aussi indépendants et territoriaux. S’ils aiment caresses et  soins, ils apprécient aussi la solitude. En outre, il faut le savoir : dès lors qu’on décide d’adopter un chat, votre foyer devient le sien et très vite, on est un invité dans sa propre demeure!

Lové dans la verdure, Zoé la persanne surveille les allées et venues du jardin...

Lovée dans la verdure, Zoé la persane surveille les allées et venues du jardin...

Le chat adore se promener dans son jardin dont il est le maître absolu. Gare aux intrus ! Confortablement installé au pied d’un arbuste, il règne tel un souverain sur son royaume… Les yeux mi-clos, il observe alentour, prêt à bondir au moindre signe inquiétant… Tout l’intéresse : le papillon qui volette de fleur en fleur, l’abeille qui bourdonne dans la chaleur de l’après-midi d’été, l’insecte qui rampe entre ses pattes, la musaraigne qui passe à sa portée et n’aura pas le temps de le regretter…

Les chats apprécient particulièrement de se trouver en situation dominante. Cela leur procure un sentiment de sécurité. Zoé porte une très longue laisse (pls de 10 mètres de long). Habituée dès ses premiers mis, elle attend toujours qu'on la lui passe au cou avant d'aller vagabonder dans son territoire... Très placide, elle ne se prend jammais les pattes dans la corde qu'elle sait parfaitement contourner de façon habile...

Les chats apprécient particulièrement de se trouver en position dominante. Cela leur procure un sentiment de sécurité. Zoé porte une très longue laisse (plus de 10 mètres de long). Habituée dès ses premiers mois à cette contrainte, elle attend toujours qu'on la lui passe au cou avant d'aller vagabonder dans son territoire... Très placide, elle ne se prend jamais les pattes dans la corde qu'elle sait parfaitement contourner de façon habile...

... Mais la laisse ne sied pas aux chats... Et même s'il y a un risque à les laisser courir en ville, Zoé a retrouvé sa liberté... qu'elle utilise à se rouler dans les népétas et à guetter les musaraignes... Une vraie vie de chat, quoi !

... Mais la laisse ne sied pas aux chats... Et même s'il y a un risque à les laisser courir en ville, Zoé a retrouvé sa liberté... qu'elle utilise à se rouler dans les népétas et à guetter les musaraignes... Une vraie vie de chat, quoi !

Son copain, Edgar, essaie souvent de l'approcher... Joueur, il rêve de la renifler et de se blottir contre elle... Mais Mademoiselle est revêche : passez votre chemin, jeune homme, je ne suis pas la jeune fille que vous croyez !

Son copain, Edgar, essaie souvent de l'approcher... Joueur, il rêve de la renifler et de se blottir contre elle... Mais Mademoiselle est revêche : passez votre chemin, jeune homme, je ne suis pas la jeune fille que vous croyez !

Edagar n'est pas compliqué : là où il est, il se sent parfaitement à l'aise...

Edagar n'est pas compliqué : là où il est, il se sent parfaitement à l'aise...

... Alors Gare à la malheureuse petite souris qui a osé le narguer ! Edgar est très fier de l'avoir capturée... Il a joué un peu trop fort et la petite bête ne s'en est pas remise... C'est qu'on n'est pas des chat s pour de faux !

... Alors Gare à la malheureuse petite souris qui a osé le narguer ! Edgar est très fier de l'avoir capturée... Il a joué un peu trop fort et la petite bête ne s'en est pas remise... C'est qu'on n'est pas des chats pour de faux !

Si le jardinier propriétaire d’un chat accepte de bon gré de faire des concessions, les voisins sont  souvent plus réticents… A moins de posséder un animal peu vagabond qui ne sort pas des limites du jardin, les minous visitent souvent les jardins mitoyens dans lesquels ils enfouissent leurs excréments parmi les fleurs et les légumes… Cela provoque parfois des différends qui peuvent dégénérer rapidement… La loi autorise à avoir un chat chez soi, mais cet animal, comme tout autre d’ailleurs, ne doit pas causer de dégâts ni occasionner de gênes aux occupants des jardins voisins. Les dommages provoqués par un chat à des tiers sont en principe pris en charge par l’assurance Responsabilité civile, à condition qu’ils ne reproduisent pas…

Très curieuse, elle peut passer des heures  au chaud à observer les passages dans la rue...

Très curieuse, elle peut passer des heures au chaud à observer les passages dans la rue...

... entre deux petites siestes réparatrices...

... entre deux petites siestes réparatrices sur une couette douillette...

Il est inutile d’espérer empêcher le chat de faire ses griffes sur les troncs des arbres. En effet, ce comportement lui permet de marquer son territoire avec les glandes de ses coussinets. De la même façon, il préfèrera toujours faire ses besoins dans la terre fraichement remuée de vos parterres, plutôt que dans la meilleure des litières…

... ou dans la cachette secrète de l'arbre à chats...

... ou dans la cachette secrète de l'arbre à chats...

Si le jardin est un paradis pour le chat, c’est aussi le lieu de tous les dangers… On recense peu d’intoxication par les plantes, par contre les produits chimiques, engrais, pesticides et autres raticides nécessitent la plus grande prudence.

Le chat adore mâchouiller herbes folles, chiendent et végétaux à l’odeur mentholé, tels les Népétas dont il raffole… Cela provoque chez lui des vomissements qui le débarrasse des boules de poils et des parasites. Mais à cette occasion, il peut aussi ingurgiter des granulés limaces, par exemple, qui lui seront fatals…

Alors,  pour assurer longue vie à minou et entente cordiale avec le voisinage, il faut s’assurer qu’il est bien vacciné et tatoué et lui enseigner un minimum de « bonnes manières ».  Bien que les chats possèdent des tempéraments individualistes et qu’ils ne supportent pas le dressage, il est possible de modifier quelques-uns de leurs comportements en les « convaincant » avec patience de l’utilité de certaines façons d’agir dont ils adoptent souvent l’habitude de leur propre chef. Les conditions de réussite pour une bonne éducation sont avant tout l’amour de l’animal associé à la patience, la cohérence, l’autorité, la répétition et l’absence de punitions (contrairement au chien…) car le chat ne comprend pas les remontrances. Exemples : si le chat sort sur le trottoir,  ce que vous souhaitez lui interdire, frappez  fortement le bitume avec un bâton. Minou aura vite fait d’associer ce bruit désagréable et affolant avec sa sortie à l’extérieur … Le port du harnais et de la longue laisse seront également  acceptés s’ils sont utilisés dès les premiers mois de l’animal… Si un chat griffe le pied des meubles, on pourra aussi associer à un NON autoritaire la conduite de l’animal jusqu’à son arbre à chat que l’on aura au préalable frictionné avec une olive ou avec un produit attirant à base de phéromones …

Enfin, la castration qui est une opération chirurgicale effectuée sous anesthésie qui consiste à supprimer les glandes génitales productrices d’hormones limitera les comportements gênants sans présenter aucun effet négatif sur le bien-être du chat.

Une alimentation saine et équilibrée ainsi qu’une toilette régulière pour les espèces à poils longs complèteront un programme destiné à assurer santé  et bonheur à tous les matous jardiniers… ou non  !

Il est bien plus facile de donner de "bonnes habitudes" à un jeune chat...

Il est bien plus facile de donner de "bonnes habitudes" à un jeune chat... Ici, Cléo, un petit Sacré de Birmanie...

... Et quand le jardin n'est pas accessible, on peut toujours trouver une solution de remplacement...

... Et quand le jardin n'est pas accessible, on peut toujours trouver une solution de remplacement...

Laisser une méssage

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>