Rubriques

2010, année internationale de la biodiversité

L’usage du mot « biodiversité » n’existe que depuis 1980. C’est la contraction des mots « biologique » et « diversité ». Cette notion recouvre l’ensemble des milieux naturels et des formes de vie qui existent sur la terre (plantes, animaux, champignons, bactéries, virus…), ainsi que toutes les relations et interactions qui existent, d’une part, entre les organismes vivants eux-mêmes, d’autre part, entre ces organismes et leurs milieux  de vie. Nous autres humains appartenons à une espèce –Homo sapiens– qui constitue d’un des fils de ce réseau très ancien puisqu’il est le résultat de la longue histoire de la terre et de l’évolution du monde vivant étalé sur plusieurs milliards d’années…

Chacun a sa place sur notre planète...

Chacun a sa place sur notre planète...

La notion même de biodiversité est complexe car elle comprend trois niveaux indépendants : La diversité des milieux de vie à toutes les échelles (océans, prairies, forêts…), du contenu des cellules (les parasites y vivent…), en passant par la petite mare au fond du jardin ou encore les espaces verts des villes, la diversité des espèces (dont l’homme !) qui vivent dans ces milieux, qui interagissent entre elles (prédation, coopération, symbiose…) et qui interagissent avec leur milieu de vie, la diversité des individus au sein de chaque espèce (nous sommes tous différents !). Il est alors question de diversité génétique.

L’année 2010 a été proclamée « Année internationale de la biodiversité » par l’ONU. Il s’agit là d’alerter l’opinion publique sur l’état et les conséquences du déclin de la biodiversité dans le monde, car les statistiques sont très alarmantes : 50 % des espèces et des espaces protégés sont en situations défavorables, idem pour 80 % des types d’habitats revêtant un intérêt européen en matière de conservation et pour 40 % des oiseaux d’Europe… Le grand public commence seulement à prendre conscience de l’importance de la biodiversité dans la vie quotidienne.

La L.P.O. forte de son important réseau d’associations locales, régionales et départementales participe activement à ce projet en proposant 12 évènements mensuels en direction du grand public  mais aussi de publics ciblés, tels que les agriculteurs, par exemple, ou les collectivités territoriales…

L’action de ce mois de mai est « Fête de la nature, mobilisation de la L.P.O. » Celle du mois  de juin sera : « Agriculture et biodiversité : 130 exploitations, quel bilan pour la biodiversité ? « .   Tous les jardiniers du monde peuvent, à leur humble niveau, modifier leurs comportements pour des gestes responsables. Mis bout à bout, ces sauts de puce représentent un chemin considérable… Il est essentiel que chacun d’entre nous prenne en main l’avenir de la planète et que les enfant d’aujourd’hui, adultes de demain, soient des acteurs de la préservation de la biodiversité pour que longtemps encore, nos descendants puissent  s’émerveiller des beautés de notre planète…

De nouvelles habitudes pour le jardinier, pour protéger la planète : Fabriquer un abri à insectes, auxiliaires précieux préférables aux traitements chimiques néfastes pour l'environnement...

De nouvelles habitudes pour le jardinier, afin de protéger la planète : Fabriquer un abri à insectes, auxiliaires précieux préférables aux traitements chimiques néfastes pour l'environnement...

... Installer un tas de compost au fond du jardin pour limiter le volume des déchets verts et les réutiliser au jardin à la place d'engrais industriels...

... Installer un tas de compost au fond du jardin pour limiter le volume des déchets verts et les réutiliser au jardin à la place d'engrais industriels...

... Favoriser l'installation des coccinelles dans les arbustes et les utiliser pour se débarrasser des pucerons...

... Favoriser la nidation des coccinelles dans les arbustes et les utiliser pour se débarrasser des pucerons...

... Récupérer l'eau de pluie pour économiser l'eau d'arrosage...

... Récupérer l'eau de pluie pour économiser l'eau d'arrosage...

... Creuser une petite mare au jardin...

... Creuser une petite mare au jardin...

... Mettre des nichoirs pour aider les oiseaux à passer l'hiver...

... Mettre des nichoirs pour aider les oiseaux à passer l'hiver...

 

... Accepter de cohabiter avec des "mauvaises herbes"... Ici, des orities laissées là exprès pour permettre la reproduction de certains papillons, etc., etc...  Tous ces gestes qui peuvent sembler insignifiants, mis bout à bout, représentent un morceau important du chenmin qu'il reste encore à parcourir insignifiants.

... Accepter de cohabiter avec des "mauvaises herbes"... Ici, des orties laissées là pour permettre la reproduction de certains papillons, etc., etc... Des gestes qui peuvent sembler insignifiants, mais qui, mis bout à bout, représentent un grand pas vers la protection de la planète et la sauvegarde des espèces...

3 commentaires pour : 2010, année internationale de la biodiversité

  • Je ne peux qu’adhérer aux propos ci-dessus, prônant les mêmes choses, les mêmes gestes sur mon JardinOscope à mon humble niveau, pour inciter tout un chacun à préserver notre environnement, SON environnement – étymologiquement « ce qui est autour de nous », « ce qui nous entoure », ce qui est proche de nous.

  • Oui chacun par les petits gestes « des anciens » va contribuer à respecter son environnement. Evidemment si notre environnement se détériore, notre espèce risque de décliner. Maintenant quel paradoxe dans notre société ou la consommation est élevée au panthéon du bien être de la société de devenir « écologique ».
    Faire son compost ce n’est plus consommer du terreau en sac et mettre en péril les entreprises de ramassage des ordures. Favoriser les oiseaux et les insectes empêche une consommation de pesticide, etc…
    Mais alors que faire ? Consommer et favoriser l’emploi, ou récupérer et abaisser sa consommation entraînant un malaise social ? Vaste débat ou hypocrisie générale.

  • Aleksander

    Bonjour Madame Chantal.
    Il y a un long temps que j’ai pas lu votre site et j’y ai regardé ce jour. Je suis bien ok avec vous pour la défense de la planète et c’est correc’ de lâcher un waque. Ici nous avons à c’t’heure de la misère avec tous les truck qui passent en poudrerie et on est tanné de tous les X Trail qui boucanent sans arrêt. On a fait un groupe pour objecter contre cette pollution. Je vous dirai comment ça clique.
    Aleksander

Laisser une méssage

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>