Rubriques

Redonner une seconde jeunesse à une vieille cuisine en bois

 Dans les années 80, la mode pour les meubles de cuisine était au « provençal » de couleurs vives ou au bois naturel très sombre… Mais le temps a passé, et ces styles avec lui… Aujourd’hui, les cuisines connotées font démodées, trop vues, complètement dépassées… Toutefois, si elles étaient de bonne qualité et qu’elles sont encore en bon état, pourquoi les remplacer ? Comment faire pour leur redonner une seconde jeunesse pour 130 € seulement et 2 jours de travail ? En photos, la preuve qu’un novice peut parfaitement s’en sortir seul pour relooker sa vieille cuisine et économiser le prix d’une neuve, peut-être moins fonctionnelle et en tout cas, beaucoup moins originale…

J’ai pas mal tâtonné dans mes débuts d’essais de patine… Et puis, j’ai découvert une peinture très facile d’utilisation. Elle est vendue chez LEROY MERLIN. Il s’agit de la peinture « Charme », chez « Les décoratives« . Plusieurs nuances existent. Pour ma part, j’en utilise surtout deux : la N° 2/Champagne et la n° 7/Poivre. Ces peintures permettent de faire des effets différents. Avec la n° 2 que je passe sur des meubles foncés, j’obtiens une transparence foncée sur une teinte claire. Avec la n° 7/Poivre, c’est l’inverse. Je passe d’abord un enduit d’accrochage blanc si le meuble d’origine ne l’est pas, puis la peinture poivre. Au ponçage, l’effet sera clair sur teinte plus foncée. Lorsque les meubles sont destinés à d’autres pièces que la cuisine, j’aime beaucoup les faire briller à la cire blanche avec un chiffon doux… Le reflet est très délicat… Par contre, lorsqu’ils sont destinés à une pièce d’eau, la cire ne convient pas car elle n’est pas lavable et résiste mal aux vapeurs.

Pour la cuisine que j’ai décidé de relooker, j’ai choisi  un fond blanc, sur lequel je vais passer la teinte poivre. Les meubles sont très lisses, de couleur verdâtre… La première chose à faire est de réunir le matériel. Pour une cuisine de taille moyenne plutôt grande, il me faut :

– Une éponge et un produit nettoyant performant, du papier émeri n° 2 et n° 3, des pinceaux, un chiffon doux,

– Une boîte d’enduit d’accrochage blanc, de chez LIBERON « Bois Enduit de préparation« , pour bois type « Gesso » ( 1 L pour 12 m2),

– 3 boîtes de peinture « Charme » n° 7/Poivre, marque « Les décoratives« , effet poudré,

– 2 boîtes de « Protecteur haute résitance », marque « Les décoratives« .

 

On commence par réunir tout ce dont on va avoir besoin...

On commence par réunir tout ce dont on va avoir besoin...

1 –  On prend soin auparavant de dévisser  ce qui est gênant lors de  l’application de la peinture : charnières, poignées, boutons, etc… On lessive à fond pour supprimer toute trace de gras…

La vieille cuisine, AVANT : une teinte verdâtre passées et des effets vieillots...

La vieille cuisine, AVANT : une teinte verdâtre passée et des effets vieillots...

 2 – On commence à passer au pinceau une couche d’enduit de préparation Libéron. On applique généreusement, le produit s’étale  facilement. Il est  très couvrant et d’un blanc profond. On laisse sècher 2 heures, puis on ponce légèrement pour éviter les effets d’épaisseur…

Passage de l'enduit d'accrochage sur la peinture d'origine...

Passage de l'enduit d'accrochage sur la peinture d'origine...

Tous les meubles sont recouverts de l'enduit d'accrochage...

Tous les meubles sont recouverts de l'enduit d'accrochage...

 3 – Après sèchage complet, on commence à passer la peinture « Charme » n° 7/Poivre. On peint toujours dans le même sens pour éviter les traces et on évite les surépaisseurs. Attention : la peinture sèche vite, il ne faut pas traîner en route ! Si des marques légèrement plus claires apparaissent à certains endroits, cela n’a pas d’importance : le meuble sera poncé à l’étape suivante et cela ne lui donnera que davantage un aspect vieilli…

Première couche de la teinte choisie...

Première couche de la teinte choisie... Parfois, il est nécessaire de repasser une seconde fois à certains endroits, mais pas obligatoirement... A voir, en fonction de la réaction du bois...

 4 – La teinte sèche vite… En général, si on n’a pas lambiné, à la moitié de la rénovation, il faut s’arrêter et   commencer à user artificiellement les coins des meubles et les arrêtes vives. Si on attend le sèchage complet de l’ensemble de la cuisine, le ponçage est bien plus difficile et les résultats sont moins bons. La peinture doit être sèche au doigt mais encore tendre, sans trop toutefois, pour ne pas s’arracher… Lorsqu’on passe le papier émeri, les bords doivent s’éccailler de façon naturelle… Je vous conseille de vous exercer sur une planche avant de vous lancer… Ce sera moins risqué…

A l'aide d'un papier émeri n° 2 ou 3, on use artificiellement les coins et les reliefs apparents...

A l'aide d'un papier émeri n° 2 ou 3, on use artificiellement les coins et les reliefs apparents...

 5 – Les meubles sont vieillis. Reculez-vous pour mieux juger de l’effet qui doit être régulier, mais pas trop… N’usez pas les meubles au milieu des panneaux,  ce n’est pas plausible… Imaginez toujours les chocs possibles et poncez à ces endroits précis. Ce n’est pas difficile, il faut juste un peu d’entraînement… Si vous êtes chineur, vous les connaissez… Commencez à passer la première couche de protecteur. Allez toujours dans le même sens, pour éviter les traces disgracieuses. Une deuxième couche sera nécessaire, et peut-être même, une troisième sur les parties plates qui prendront ainsi plus de relief… L’effet final sera ciré…

On passe 2 à 3 couches de vernis protecteur...

On passe 2 à 3 couches de vernis protecteur...

 6 – A l’aide d’un chiffon, on fait briller doucement… On se recule… On apprécie…

A l'aide d'un chiffon doux, après sèchage du protecteur, on frotte doucement pour accentuer l'aspect ciré...

A l'aide d'un chiffon doux, après sèchage du protecteur, on frotte doucement pour accentuer l'aspect ciré...

APRES : une cuisine différente, relookée, comme...

APRES : une cuisine différente, relookée, comme...

... on la voulait !

... on la voulait !

Il ne reste plus qu’à remettre les poignées et les charnières en place…  Ouaouh ! La belle cuisine ! C’est pas si compliqué que ça ! Allez, lancez-vous !

7 commentaires pour : Redonner une seconde jeunesse à une vieille cuisine en bois…

  • c’est quand même du boulot, tu as l’air fraîche …comme une rose… après l’épreuve ! le résultat est sympa…
    je dois refaire ma cuisine, mais carrément tout déplacer, un peu peur des travaux, je commence par ranger !
    Michel t’ai aidée ?
    bises

  • Merci de ta visite chez moi… qui me permet de venir de faire un petit tour par ici.
    Je vois que le jardin est un de nos points communs mais les activités manuelles et de bricolage également. J’ai d’ailleurs un 2eme blog dédié à cette activité qui occupe mon temps libre autant que le jardin: http://madebyisa.canalblog.com/.
    Au plaisir

  • Un bien joli travail mais ce n’est pas de tout repos !
    Enfin, c’est faisable en prenant son temps !
    J’ai aussi un blog jardinage : un p’tit coin de nature et j’étais aussi jusqu’en juin directrice d’école, je suis maintenant à la retraite.
    MC

  • admin

    Je suis tellement rôdée, maintenant, que plus aucune entreprise ne me fait peur ! Et j’ai des ailes ! Je viens de terminer ma salle à manger Louis Philippe (buffet 2 corps, table, chaises + 1 table bouillotte et 1 confiturier en seulement 2 jours ! Par contre, la composition des produits a récemment changé. Je ne termine plus à la cire (une réaction se produit qui donne une vilaine teinte jaune à la patine). J’utilise le durcisseur, dans la même marque. Le résultat est le même (sans la bonne odeur de miel de la cire…). Je vais faire une photo.
    Catherine : je ne t’ai jamais répondu : non, je travaille seule, je préfère… Ou alors, je me fais juste aider dans la phase badigeon… Le reste, c’est du travail d’artiste qui ne supporte pas l’amateurisme !!! :-)))

  • Superbe, je me lance cet été
    Petit problème, comment traiter les plinthes et montants en plastique ?
    Merci de votre réponse

  • Mateu

    Bonjour,
    Merci pour vos conseils.votre travail est superbe ! Connaissez vous « ma céruse facile » de Bondés ? Je voudrais relooker ma vieille cuisine en bois mobalpa avec ,car je veux garder l’effet bois…qu’en pensez vous, avez vous des conseils ?….
    En vois remerciant,
    Anne Sophie

  • admin

    Bonjour Anne-Sophie,
    Je ne connais pas ce nouveau produit, mais beaucoup ont été mis en circulation, depuis la rédaction de mon article, de plus en plus simples d’utilisation… Le seul conseil que je vous donne est de vous lancer ! Simplement, faites un petit essai préalable pour ne pas avoir de mauvaises surprises.
    Mon tuto est, me semble t-il, bien expliqué, suivez-le, vous ne pouvez pas rater ! BON COURAGE !

Laisser une méssage

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>