Rubriques

Mon jardin parfumé

Imaginez… Vous poussez sur les pédales de toutes vos forces, et le vélo s’envole dans les petites rues de l’Ile… De chaque côté du chemin, des haies d’Eleagnus x ebbingei s’alanguissent sous les rayons du soleil de cette fin août… Et tout à coup, des effluves puissants d’oeillet et de jasmin vous submergent au passage et vous donnent des ailes… Les narines palpitantes, vous levez le nez pour percevoir avec encore plus de force le bonheur fugitif d’un parfum qui, peut-être, telle la madeleine de Proust, vous poursuivra votre vie  durant… 

Il n’y a rien de tel qu’une odeur pour illuminer un instant, lui donner une couleur, s’attarder comme une caresse pour faire revivre une émotion oubliée… Quoi de plus normal, alors, que de souhaiter retrouver dans son jardin ces moments de plaisir en invitant les plantes parfumées à monter sur scène pour nous offrir leur plus beau rôle…

Le parfum enivrant de la glycine en fleurs...

Le parfum enivrant de la glycine en fleurs... Odeur de rose avec des notes poivrées et épicées...

Au XXème siècle, la  création de fleurs parfumées a pratiquement disparu au profit d’hybrides aux formes et aux couleurs avantageuses… Les obtenteurs ne s’intéressaient plus au parfum des fleurs… Mais dans les années 80, André Eve, un créateur de roses français, a remis les roses anciennes à la mode. Il a été rapidement suivi par Eléonore Cruse… Dans le même temps, les scientifiques avançaient l’importance de la biodiversité du patrimoine génétique. De grandes fêtes des plantes se créaient, telles que celles de Courson ou Saint-Jean-de-Beauregard. Le public, à son tour,  a recommencé à s’intéresser aux jardin de senteurs, se rapprochant ainsi du temps jadis où tous les jardins étaient parfumés… Les parterres d’André le Nôtre au XVIIème siècle étaient d’ailleurs composés de nombreuses espèces parfumées : jonquilles, tulipes, jasmins, roses, herbes aromatiques… Pendant les grands froids, les serres prenaient le relais, avec les citronniers, les orangers, les figuiers… 

André Eve dans son jardin, une merveille de senteurs qui peut se visiter sur rendez-vous...

André Eve, occupé à peaufiner les bordures de son jardin... Ce dernier est une merveille de senteurs qui peut se visiter sur rendez-vous...

 Des jardins de senteur ont vu le jour : le visiteur n’était  plus appelé à apprécier un jardin seulement par la vue, mais au moyen de tous ses sens, toucher, goût et odorat, essentiellement… Les parfums sont alors évocateurs : hespéridé, fougère, floral, chypré… A chacune des fragrances correspond une image : l’odeur des hespéridés suggère un jardin d’agrumes,  frais et bruissant du chant d’une source vive,  celle de la fougère, la garrigue d’un jardin médittérranéen, celle du floral, la rose d’un jardin opulent, et celle du chypré,  la  forêt d’ombre et de lumière, aux vastes clairières verdoyantes… Cette correspondance entre parfums de jardins et paysages est tout à fait nouvelle : elle ouvre une autoroute aux jardiniers passionnés qui disposent d’une gamme de notes infinie pour créer, selon leurs goûts, toutes sortes de jardins qui seront le reflet de leurs propres émotions…

Le Jardin des olfacties, à Coex, en Vendée... Le visiteur est appelé à froisser les feuilles entre ses doigts qu'il respire ensuite... Une nouvelle approche du jardin qui s'étend de plus en plus...

Le Jardin des olfacties, à Coex, en Vendée... Le visiteur est appelé à froisser les feuilles entre ses doigts qu'il respire ensuite... Une nouvelle approche du jardin qui s'étend de plus en plus...

Le Jardin de l’Echassière est un peu la combinaison des quatre paysages, avec des touches plus appuyées sur les jardins floral et chypré… Petite visite guidée avec quelques variétés parfumées…

Au printemps, les japonais célèbrent la floraison des cerisiers en pique-niquant sous leurs branches... De plus en plus de jeunes mariés choisissent cette période pour installer de grandes tables qui se trouvent bientôt recouivertes par les pétales qui volent doucement au vent... Le parfum des fleurs de cerisiers évoque celui des amandes, du miel et de l'aubépine...

Au printemps, les japonais célèbrent la floraison des cerisiers en pique-niquant sous leurs branches... En France, de plus en plus de jeunes mariés choisissent cette période pour installer de grandes tables bientôt recouvertes par les doux pétales qui volent au vent... Le parfum des fleurs de cerisiers évoque celui des amandes, du miel et de l'aubépine...

 

La tulipe exhale un parfum puissant au printemps dès qu'elle est exposée aux rayons du soleil...

La tulipe exhale un parfum puissant au printemps dès qu'elle est exposée aux rayons du soleil...

Immanquablement, le lilas évoque l'enfance... Son parfum est sentimental, doux et tendre. Il fait penser à l'anis et à la rose mêlés après une bonne averse de printemps...

Immanquablement, le lilas évoque l'enfance... Son parfum est sentimental, doux et tendre. Il fait penser à l'anis et à la rose mêlés après une bonne averse de printemps...

Le parfum des iris germanica est sans égal... Mystérieux, il est capable de sentir le lys, le chevrefeuille, le muguet... Entre tous les parfums, son coeur balance... Et à tout cela s'ajoute, parfois, des effluves de chocolat et de cassis... Il n'est pas de beau jardin sans iris... Ici, variété "Coup de soleil" de Cayeux...

Le parfum des iris germanica est sans égal... Mystérieux, il est capable de sentir le lys, le chevrefeuille, le muguet... Entre tous les parfums, son coeur balance... Et à cela s'ajoute, parfois, des effluves de chocolat et de cassis... Il n'est pas de beau jardin sans iris... Ici, variété "Coup de soleil" de Cayeux...

 

Chemin de Népétas six hill's giants... Des notes poivrées de menthe fraiche... L'odeur persiste longtemps sur les doigts quand on le froisse... Les chats adorent se rouler dans les népétas...

Chemin de Népétas six hill's giants... Des notes poivrées de menthe fraiche. L'odeur persiste longtemps sur les doigts quand on les froisse... Les chats adorent se rouler dans les népétas...

 

Oeillets des poètes : le parfum des jardins de grand-mères...

Oeillets des poètes : le parfum des jardins de grand-mères...

Camomille a fleurs simples : je ne pourrais pas m'en passer... Rien que de frôler avec les jambes les fins feuillages

Camomille à fleurs simples : je ne pourrais pas m'en passer... Rien que frôler les fins feuillages dégage alentour un léger parfum qui évoque pour moi celui de l'enfance...

 

"Constance Spry", le premier rosier anglais créé par David Austin... et un de mes rosiers préférés même s'il ne remonte pas... Parfum puissant légèrement citronné, délicieux...

"Constance Spry", le premier rosier anglais créé par David Austin... et un de mes rosiers préférés même s'il ne remonte pas... Parfum puissant légèrement citronné, délicieux...

 

ssGéraniums odorants ou pélargonium : ils dégagent à s'y méprendre des parfums très variés, tels que pomme verte, cidre, rose, pin, citron, noisette, eucalyptus... Seul le Géranium rosat est utilisé en parfumerie, son essence est employée dans "l'accord Fougère", composé de bergamote, de lavande, de fève tonka et de pélargonium... Pas de jardin des senteurs sans Géraniums odorants !

Géraniums odorants ou pélargoniums : ils dégagent à s'y méprendre, quand on froisse leurs feuilles, des parfums très variés, tels que pomme verte, cidre, rose, pin, citron, noisette, eucalyptus... Seul le Géranium rosat est utilisé en parfumerie, son essence est employée dans "l'accord Fougère", composé de bergamote, de lavande, de fève tonka et de pélargonium... Pas de jardin des senteurs sans Géraniums odorants !

 

La sublime "MME Isaac Perreire" : un parfum délicat de rose ancienne qui rappelle l'odeur de la poudre de riz dont se tartinaient les grand-mères, autrefois...

La sublime "Mme Isaac Perreire" : un parfum délicat de rose ancienne, délicieusement désuet, qui rappelle l'odeur de la poudre de riz dont se tartinaient les grand-mères, autrefois...

 

La pivoine : un parfum frais, avec une petite note de muguet... Les pivoines exalent des odeurs variées, suaves parfois, rappelant la rose... Toutes les pivoines ne sont pas parfumées et certaines sent franchement mauvais... A choisir avec soin quand c'est pour le parfum...

La pivoine : un parfum frais, avec une petite note de muguet... Les pivoines exalent des odeurs variées, suaves parfois, rappelant la rose... Toutes les pivoines ne sont pas parfumées et certaines sentent franchement mauvais... A choisir avec soin quand c'est pour le parfum...

 

La fougère : ça sent le sous-bois, une odeur fraiche de forêt... Ca évoque des sorties avec l'école quand on allait ramasser des feuilles pour composer des herbiers en classe, au retour...

La fougère : ça sent la mousse et la terre, une odeur fraiche de sous-bois... Ca évoque des sorties avec l'école quand on allait ramasser des feuilles pour composer des herbiers en classe, au retour...

 

"Dame blanche", un rosa rugosa dont l'odeur est exquise... La fleur est simple et ne paye pas de mine, mais le parfum... A tomber par terre !

"Dame blanche", un rosa rugosa dont l'odeur est exquise... La fleur est simple et ne paye pas de mine, mais le parfum... A tomber par terre !

 

Bleuet et rose moderne "Eddy Mitchel". Outre que leurs coloris s'assortissent particulièrement bien, leurs parfums sont très complémentaires. Citronné pour le centaurée et discret, avec une petite note de tabac, pour le rosier...

Bleuet et rose moderne "Eddy Mitchel". Outre que leurs coloris s'assortissent particulièrement bien, leurs parfums sont très complémentaires. Citronné pour le centaurée et discret, avec une petite note de tabac, pour le rosier...

Les personnalités sollicitées pour devenir parrain ou marraine d'une rose évoquent presque toujours le parfum de "leur" fleur... Ici, baptème de la rose Pierre Arditi, une création très parfumée de Jacques Mouchotte...

Les personnalités sollicitées pour devenir parrain ou marraine d'une rose évoquent presque toujours le parfum de "leur" fleur... Ici, baptème de la rose Pierre Arditi, une création très parfumée de Jacques Mouchotte...

La pollinisation joue un rôle essentiel dans la fécondation des plantes et les jardins parfumés accueillent forcément des insectes... Il faut éviter de traiter car les jardiniers ont un rôle important à jouer dans la protection de la biodiversité...

La pollinisation joue un rôle essentiel dans la fécondation des plantes et les jardins parfumés accueillent forcément des insectes... Il faut éviter de traiter car les jardiniers ont un rôle important à jouer dans la protection de la biodiversité...

... Si on veut apprécie de voir les papillons voleter de fleur en fleur, il ne faut pas tuer leurs chenilles et leurs larves en traitant systématiquement avec des pesticides... Il existe des alternatives aux traitements chimiques.

... Si on apprécie de voir les papillons voleter de fleur en fleur, il ne faut pas tuer leurs chenilles et leurs larves en traitant systématiquement avec des pesticides... Il existe des alternatives aux traitements chimiques.

Lierre en fleurs : outre le fait qu'il s'agit d'une variété qui attire les abeilles, le parum est délicieux, vanille et miel en mélange...

Lierre en fleurs : outre le fait qu'il s'agit d'une variété qui attire les abeilles, le parfum est délicieux, vanille et miel en mélange...

Cimicifuga : encore fleuri début novembre quand le jardin commence à sentir l'hiver... Un parfum extraordinaire de muguet... Et un effet superbe au sein des massifs ! Le beau et le bon à la fois...

Cimicifuga : encore fleuri début novembre quand le jardin commence à sentir l'hiver... Un parfum extraordinaire de muguet... Et un effet superbe au sein des massifs ! Le beau et le bon à la fois...

Datura ou Brugmansia : Dès que la température grimpe, le parfum s'affole... pouir notre plus grand plaisir : orange, vanille, jasmin... Quand mes daturas sont en fleurs (j'en ai parfois compté plus de 120 sur le même arbre !), on les sent de loin... Leur odeur  est puissante et enveloppante comme un baume... Ils sentent toujours plus fort le soir...

Datura ou Brugmansia : Dès que la température grimpe, le parfum s'affole... pour notre plus grand plaisir : orange, citron, jacinthe, vanille, jasmin, selon les variétés... Quand mes daturas sont en fleurs (j' ai 3 arbres que je rentre à l'abri l'hiver), - j'ai parfois compté plus de 120 trompettes sur le même arbre !-, on les sent de loin... Leur odeur est puissante et enveloppante comme un baume... Ils sentent toujours plus fort le soir...

 

 x media charity : miel, muguet et narcisse en mélange... Savoureux placé sur un lieu de passage... Et irrésistible quand le jardin s'est endormi sous le froid...

Mahonia x media charity : miel, muguet et narcisse en mélange... Savoureux placé sur un lieu de passage... Et irrésistible quand le jardin s'est endormi sous la neige et le froid... Photo prise un 11 novembre...

Pour que mes plantes donnent le meilleur d’elles-mêmes, je les entoure de soin… Beaucoup d’amour, bien sûr :), mais aussi du compost maison en quantité, de la corne broyée et du sang déssèché… Aucun pesticide, ce serait meurtrier pour ces variétés parfumées qui diffuse des odeurs délicieuses avant tout pour attirer les insectes pollinisateurs…  Et pour les pucerons et autres prédateurs, je dépose doucement des coccinelles s’il n’y en a pas assez au jardin…

Gentille coccinelle, précieuse auxilliaire du jardinier...

Gentille coccinelle, précieuse auxilliaire du jardinier...

 

Les larves de coccinelles...

Les larves de coccinelles...

La jardinière à l'oeuvre... Je dépose les larves sur les endroits infestés de pucerons...

La jardinière à l'oeuvre... Je dépose les larves sur les endroits infestés de pucerons...

Le Jardin de l’Echassière est un jardin de parfums. Il est planté de quantités d’autres espèces choisies pour cette qualité… La meilleure façon de le vérifier est de venir le visiter au printemps prochain !

« Les parfums sont les sentiments des fleurs » Heinrich Heine

« Quand on vit au milieu des roses, on en prend malgré soi le parfum » Proverbe russe

« Parfois on trouve un vieux flacon qui se souvient – D’où jaillit toute vive l’âme qui revient Charles Baudelaire

« Une heure n’est pas une heure, c’est un vase rempli de parfums, de sons, de projets et de climats » Marcel Proust

« Les parfums sont pleins de stratagêmes et si vous les traitez avec négligence, ils éparpillent vos secrets aux quatre vents » Louise de Vilmorin

« Ceux qui n’ont jamais éprouvé la magie d’un champ de jasmin ou de roses dans l’aube naissante, savent-ils vraiment ce qu’est un parfum ?  » Jean-Paul Guerlain

« Mon âme voyage sur le parfum comme l’âme des autres hommes sur la musique  » Charles Baudelaire

Toutes les photos ont été prises au JARDIN DE L’ECHASSIERE

7 commentaires pour : Mon jardin parfumé

  • Dois-je en déduire que tu as photographié Pierre Arditi dans ton jardin ? et qu’en plus il sent bon? c’est extrêmement louche,ça…. je crois sentir le parfum de tes fleurs d’ici: l’iris, la pivoine, la glycine, et tout et tout, et les herbes aromatiques, et l’helicrysum…
    méfie-toi, on va te prendre au mot, et débouler au printemps !!!

  • ps, tu ne peux pas afficher tes photos en plus grand?

  • admin

    Pierre Arditi : imaginez ce que vous voulez :)))) !!! (Non, bien sûr, la seule qui ait été prise à … Courson…)
    Débouler chez moi : avec plaisir… On en reparlera pour le printemps prochain, si ça te tente.
    Photos en + grand : pas possible avec WordPress. Par contre, si tu cliques sur la photo, elle s’affiche en pleine page… Essaye, tu me diras si tu y es arrivée.

  • giulia andermark

    Chère Chantal est très interessante ton page: J’aime les parfums en jardins et je cherche d’avoir des roses parfumèes. J’aime les erbes aromatiques et j’ai toujours pensè de faire un jardin seulement avec des aromatiques. J’espere de reussir à le faire la prochaine printemps.

  • clabots maryse

    Chantal quel bonheur de voyager dans ton jardin ,peux tu me donner des conseils sur l’apport de corne broyé,sang sèché et compost quand ,comment et combien + à quelle plante merci d’avance Maryse

  • admin

    Merci Maryse ! Je n’utilise que des produits bio au jardin. Donc, je fais une grande consommation de compost, corne broyée et sang dessèché…
    Je fais moi-même mon compost (j’ai donné la recette dans un article à ce sujet avec des photos prises en gros plan « Mon jardin biologique »). En cette fin d’automne, mon tas de compost aurait été immense si j’avais ajouté toutes mes feuilles mortes (la maison sur 3 niveaux est couverte de bas en haut avec de la vigne vierge, de plus, le jardin est très arboré…)… Et c’était le bon moment pour épandre tout ce qui était mûr… J’ai donc embauché mon mari pour qu’il m’aide car c’est un gros travail… Mais j’adore transporter le compost, ça sent bon, c’est vivifiant, ça me donne l’impression d’être une mère nourricière -d’ailleurs j’entends mon jardin soupirer d’aise :-)…Nous avons charié sur tous les massifs du jardin à peu près 60 brouettes d’un excellent compost noir, parfaitement décomposé, avec une bonne odeur d’humus… Il a été déposé comme ça, en vrac… Je n’y toucherai plus jusqu’au printemps… Le collet des plantes sera bien protégé cet hiver si il fait très froid comme c’est le cas depuis 2 ou 3 ans, et les végétaux repartiront bien dès les beaux jours… Parfois, j’étale directement mes feuilles sur la terre, sans passer par la case composteur et elles ont tout l’hiver pour se décomposer gentiment… Je procède souvent ainsi au potager, après je n’ai plus qu’à gratouiller la terre, sans la retourner, et à planter directement… C’est bien plus facile…
    J’utilise toujours de la corne broyée à la plantation de mes rosiers et de façon générale pour toutes mes nouvelles plantations. J’en mets 2 poignées au fond du trou, un peu de terre par-dessus, je plante et j’arrose… La corne broyée est un engrais à action lente… Il apportera de la nourriture à la plante pendant un bon moment, sans que j’aie besoin d’y revenir…
    Le sang déssèché est un engrais coup de fouet… J’en enfouis un peu au pied de mes plantes après la 1ère grosse floraison, pour les encourager à remonter. Et puis je coupe toutes les fleurs fanées… L’objectif d’une plante est de se reproduire… Si les fleurs n’ont pas le temps de se transformer en graines, elle refleurit sans cesse jusqu’au bout de la saison, en espèrant qu’elle pourra enfin donner une autre plante à partir de ses graines…
    Voilà tous mes petits secrets, Chère Maryse. Il faudrait que vous veniez un jour, au printemps…

  • nabti

    j’ai atterri ici en cherchant à savoir la durée de vie de la glycine rose.j’ai habité une maison ou une est plantée que l’on me dit depuis 1922.alors je voudrais savoir si je dois la régénérer. salut à tous ! ali

Laisser une méssage

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>