Rubriques

Cher La Quintinie...

Pour chacun, le nom de « Jean-Baptiste la Quintinie » renvoie au fameux Potager du Roi, à Versailles…  Bien sûr, quand on pense « Versailles », on imagine d’abord le superbe château de Louis XIV, puis les non moins magnifiques jardins d’ornement inventés par Le Nôtre… Jean-Baptiste et son potager royal n’en sont pourtant pas oubliés pour autant… Le Potager du Roi fait partie intégrante du Domaine, mais quand on évoque son concepteur, on se souvient plutôt de la bonne figure du jardinier, de son humilité, de sa gentillesse et de son esprit d’indépendance face à la cour, maniérée et soumise aux rudes lois de l’étiquette… C’est très dommage de s’arrêter là car Jean-Baptiste de la Quintinie est également un grand chercheur agronome et un intellectuel… C’est aussi, à mon sens, un philosophe surprenant, aux pieds solidement ancrés dans la terre…

Perdu dans la brume de cette journée d'hiver glaciale, Mr de la Quintinie observe si tout est bien en place... Il y a toujours à faire au jardin, même quand il neige !

Perdu dans la brume de cette journée d'hiver glaciale, Mr de la Quintinie observe si tout est bien en place... Il y a toujours à faire au jardin, même quand il neige !

Jean-Baptiste de la Quintinie a écrit un ouvrage majeur, une oeuvre, même, serais-je tentée de dire : »Instruction pour les jardins fruitiers et potagers« , un écrit posthume publié en 1690 par son fils Michel  qui précise que « … la mort ne lui a pas permis d’y mettre la dernière main… mais que s’il (le fils) apprend qu’il y ait quelque chose qui mérite correction, il profitera des avis qui en seront donnés »… Charles Perrault lui-même (mais oui, l’auteur des contes de Perrault qui n’a pas fait qu’écrire des contes pour enfants mais est surtout resté célèbre pour cela…) a célébré Monsieur de la Quintinie « Pendant que vous chantez les héros de la guerre, -qui font régner la mort, et désolent la terre,- Souffrez, Muses, souffrez qu’à l’ombre du repos – Je chante des jardins le paisible héros… -Je te loue, et du ciel, tu n’eus tant de lumière, -que pour en enrichir la terre tout entière ».

La maison où Mr de la Quintinie était logé lorsqu'il travaillait au Potager... Elle est située au fond du jardin, à droite de la grande grille par où passait le roi quand il venait se promener au jardin...

La maison où Mr de la Quintinie était logé lorsqu'il travaillait au Potager... Elle est située au fond du jardin, à droite de la grande grille par où passait le roi, après qu'il ait longé l'Etang des Suisses, quand il venait se promener au milieu des fruits et des légumes...

Pour la biographie de Jean-Baptiste de la Quintinie, je vous renvoie à l’interview du célèbre jardinier, que j’ai eu l’honneur de rencontrer -virtuellement, bien sûr – et  dans laquelle  il nous confie son itinéraire de passionné de jardins… Très rapidement, pour réveiller vos souvenirs, je rappellerai seulement qu’il fut un homme du 17è siècle, contemporain de Louis XIV pour lequel il a imaginé le Potager du Roi… Avocat de formation, il fut remarqué dans le cadre de son métier par le Président de la Cour des comptes qui décida de lui confier l’éducation de son fils…  Durant le traditionnel ‘Tour d’Italie’, qu’il fit faire à son élève et indispensable à tout bon Gentilhomme, il fut frappé par la beauté des jardins et décida de se consacrer à l’agronomie… Insatiable curieux, il dévora tous les écrits sur le sujet et se mit au fait de toutes les théories contemporaines… Alliant la rigueur de sa formation de juriste à l’exercice de son nouvel art, il se fit rapidement appeler par les plus grands de l’époque : Colbert, le Prince de Condé, Melle de Montpensier, Fouquet…

Colbert présente à Louis XIV les memembres de l'Académie royale des sciences (Peinture de Henri Testelin, XVIIè s)

Colbert présente à Louis XIV les membres de l'Académie royale des sciences (Peinture de Henri Testelin, XVIIè s)

A l’emprisonnement de ce dernier, Louis le Grand « kidnappe » tous les artistes qui travaillent pour celui qu’il considère comme un rival… Jean-Baptiste fait partie du sérail… C’est alors que lui est confiée la Direction de l’ancien Potager de Louis XIII, à l’emplacement de l’actuelle bibiliothèque municipale de Versailles… Il continue de briller… Il est nommé « Directeur de tous les jardins fruitiers et potagers royaux »… En 1678, il se jette à corps perdu dans la création de ce qui sera appelé « Le Potager du Roi »… Il meurt en 1688, anobli par Louis qui aurait dit à la veuve de Jean-Baptiste : « Madame, nous avons fait une grande perte que nous ne pourrons jamais réparer »…

Plan du Potager (Exposition "Les sciences à Versailles"). Comme c'est émouvant de poser les yeux sur un ouvrage aussi rare !

Plan du Potager (Exposition "Les sciences à Versailles"). Comme c'est émouvant de poser les yeux sur un ouvrage aussi rare !

Outre l’héritage du Potager qu’il nous a laissé, il a beaucoup oeuvré pour l’agronomie française dans son milieu professionnel. Dans la lignée des Cabinets de curiosité et Cercles de savants, il s’est inséré dans un réseau de spécialistes qui éclairent son travail… Le Potager du Roi fut un formidable terrain d’expériences pour lui… Son »Instruction… » comprend 2 volumes, très complets, à la limite du « trop », parfois, pour les profanes, dont je suis… Mais il est riche de renseignements sans prix au sujet de sa démarche et de l’originalité de son travail… En outre, il livre des réflexions d’une rare sagacité sur les fondements de l’agriculture et de la physiologie végétale… En tout cela, à la lecture de la nouvelle réédition de l’ouvrage, publié en français actuel, on pénètre dans l’esprit de Jean-Baptiste… Cela surprend souvent par le côté précurseur des questions qu’il se pose, fait sourire parfois avec le recul du temps, remplit d’émotion, toujours… Et surtout, cela n’ennuie jamais…

Ouvrage original, de retour du passé, juste pour nous...

Version originale, de retour du passé, juste pour nous... Extraordinaire !

J’ai dévoré « INSTRUCTION POUR LES JARDINS FRUITIERS ET POTAGERS AVEC UN TRAITE DE LA CULTURE DES ORANGERS, SUIVI DE QUELQUES REFLEXIONS SUR L’AGRICULTURE » (Acte Sud, Thesaurus, par Feu Mr de la Quintinie, postface de Stéphanie de Courtois, auteure de la dernière réédition du Traité), et ai noté un certain nombre de passages que je vais vous livrer, avec mes commentaires tout personnels… J’espère qu’à votre tour, ils vous rempliront d’émotion et de curiosité… Voici les points que vous trouverez dans les rubriques correspondantes :

–  Bonjour Mr de la Quintinie ! (Biographie du grand jardinier sous la forme d’une interview interactive),

– Les qualités d’un bon jardinier (délicieusement désuet…),

–  Astuces pour déterminer la maturité d’un fruit (Mais c’est bien sûr ! comment n’y ai-je pas pensé ?),

–  Jean-Baptiste, le jardinier philosophe… (ou l’art de ne pas chercher midi à 14 heures…),

– Jean-Baptiste, le jardinier novateur… (Des conseils pas si nouveaux que ça  – eh, oui, les 5 fruits par jour, c’était déjà recommandé sous Louis le quatorzième !) , Des hypothèses surprenantes avec le recul du temps qui éclaire le 17è siècle d’une nouvelle lueur…, L’influence de la lune au jardin : une polémique qui n’a pas fini de faire couler l’encre…), etc…

"INSTRUCTION POUR..."

"INSTRUCTION POUR..."

Malgré les siècles qui ont passé, le Potager du Roi est toujours là… Il a conservé l’esprit qui le caractérisait à ses début et est resté « un lieu de production et de visite« . La douzaine de jardiniers permanents continuent de cultiver et de produire des tonnes de fruits et légumes (40 tonnes pour les fruits, 15 à 20 tonnes pour les légumes), que l’on peut acheter directement à la boutique (lire l’article « Visite privée au Potager du Roi », où David, un des jardiniers du Domaine, nous fait pénétrer dans des endroits habituellement fermés au public…). Une exposition d’une rare qualité se tient actuellement au Château : « Les sciences au Château de Versailles« . Je vous invite à aller la visiter, c’est tout simplement extraordinaire ! Béatrix Saule et Catherine Arminjon, Commissaires de l’exposition ont su mettre les nouvelles technologies au service de l’histoire pour nous offrir un voyage dans le temps hors du commun… Et la cerise sur le gâteau, si je puis m’exprimer ainsi, est qu’elles sont d’une grande proximité avec le public : alors que je visitais l’Exposition et que je m’interrogeais à mi-voix sur la traduction d’un vieux grimoire de médecine, Béatrix est passée derrière moi… Elle a remarqué ma perplexité et s’est arrêtée un instant à mon niveau pour répondre à ma question… Une attitude à saluer, elle n’est pas si fréquente que cela !

Béatrix Saule, souriante et tellement disponible...

Béatrix Saule, souriante et tellement disponible...

A ne manquer sous aucun prétexte !

Du 26 octobre 2010 au 27 février 2011. Un évènement rarissime de par sa qualité... A ne manquer sous aucun prétexte !

… Si vous êtes curieux et un peu courageux -certains passages sont très techniques et un peu rébarbatifs- pourquoi ne pas acheter l’ouvrage et vous faire votre propre idée ? Je serais ravie de confronter mon opinion à la vôtre !

 

4 commentaires pour : Cher La Quintinie…

  • Tu es allée à Versailles enneigé ? ça devait être beau…

  • Superbe… Nous avons eu beaucoup de neige, mais Versailles en a eu davantage encore… Il y avait hier des épaisseurs de plus de 25 cms… Le parc du Château était d’ailleurs fermé à la visite en raison des intempéries… Dommage, j’avais envie de faire des photos… Je suis allée revoir l’expo « Les sciences à Versailles ». Je l’avais déjà vue une fois, mais je souhaitais y retourner après avoir étudié le catalogue… C’est absolument extraordinaire, d’une incroyable qualité… J’ai vu des objets très émouvants, certains ayant appartenu à La Quintinie… Ca tombait bien, je viens d’achever son ouvrage… Ca m’a donné envie d’écrire sur ce personnage réellement hors du commun… Si tu as 5′, lis les quelques articles que j’ai faits sur lui, qui présentent certaines facettes de sa personnalité : c’est édifiant, si on juxtapose les deux époques… Il est vraiment très actuel, ce jeune homme !

  • Jardins de Valmer

    Il n’est jamais trop tard pour bien faire. Grâce à ce plan de potager, je découvre votre site. Il est formidable et je vais le mettre en lien sur le mien.
    Bonne année fleurie !

  • admin

    Ca me touche beaucoup… Merci ! Je n’ai encore pas eu l’occasion de visiter vos jardins, je le projette sans cesse… Mais je vais essayer d’y aller l’été prochain ! Je vous ferai un petit signe…

Laisser une méssage

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>