Rubriques

Je fais refleurir mes orchidées

Les orchidées ont longtemps été un privilège accordé à quelques-uns seulement… Aujourd’hui, on les trouve  à des prix très abordables qui mettent cette superbe fleur raffinée et délicate à la portée de toutes les bourses. Utilisées en alignement répétitif sur une table, elles créent  de superbes compositions un peu précieuses… Isolées dans un contenant à leur taille, elles attirent immanquablement l’attention sur elles…  Pour ma part, je les aime blanc immaculé… 

 Petite leçon pour faire refleurir une orchidée  phalaenopsis, la plus facile d’entre toutes…

Orchidée en fleurs dans son milieu naturel... Ici, photographiée en Martinique

Orchidée en fleurs dans son milieu naturel... Ici, photographiée en Martinique

Les orchidées appartiennent à la famille des orchidacées. Originaires des pays tropicaux, elles sont formées de feuilles ovales allongées et charnues. Elles ont besoin d’une lumière tamisée, avec une température plus fraiche la nuit que le jour pour les inciter à refleurir. A l’intérieur de la maison, on peut leur apporter l’humidité ambiante qu’elles apprécient beaucoup en déposant leur pot sur un lit de billes d’argiles qui baignent dans l’eau de pluie.

A la mauvaise saison, je profite de l'évier que je remplis d'eau pour faire prendre un bain à mes orchidées (1 fois par semaine). J'ajoute la quantité d'engrais nécessaire et laisse les pots s'égoutter avant de les remettre en place... Elles aiment ce traitement : la preuve, les grandes hampes florales prêtes à s'épanouir...

A la mauvaise saison, je profite de l'évier que je remplis d'eau pour faire prendre un bain à mes orchidées (1 fois par semaine). J'ajoute la quantité d'engrais nécessaire et laisse les pots s'égoutter avant de les remettre en place... Entre deux trempettes, brumisation quotidienne sur les feuilles et le substrat... Elles aiment ce traitement : la preuve, les grandes hampes florales prêtes à s'épanouir...

Les orchidées ont une durée de floraison très longue, plusieurs semaines, si on a pris le soin de les choisir en boutons. La hampe florale du phalaenopsis s’orne de 6 à 20 fleurs, parfois striées ou mouchetées. Lorsque les températures s’élèvent à l’extérieur (pas avant la mi-juin), je sors toutes mes orchidées au jardin. Je les installe à l’ombre du feuillage léger d’un cerisier, dans des paniers en bois à claire-voie, prévus à cet effet, très utilisés aux Antilles. Je vaporise régulièrement leur feuillage, à l’exclusion des fleurs, avec de l’eau douce. Les orchidées ont horreur de l’eau calcaire…  Il faut se méfier des attaques de limaces qui  raffolent des feuilles d’orchidées et prévoir un répulsif efficace. Vers le 15 septembre, mes orchidées reprennent le  chemin de la maison, prêtes à fleurir… Lorsque les racines commencent à se trouver à l’étroit dans leur pot, je les rempote dans un pot d’un diamètre légèrement plus grand. J’utilise pour cela un terreau « spécial orchidées », composé d’écorces de pin, de billes d’argiles expansées et d’un peu de terre. Je sors l’orchidée de son pot trop étroit, et la dépose sur le nouveau substrat dans un pot rempli à moitié seulement. Je complète avec le reste du terreau jusqu’en haut du pot… Le support de culture n’est pas nourrissant, il est donc nécessaire d’apporter régulièrement de l’engrais aux orchidées (tous les 3 arrosages, environ).

Confortablement installées à l'ombre du feuillage qui tamise la lumière directe du soleil, mes orchidées prennent leur quartier d'été pour leur plus grand bonheur...

Confortablement installées à l'ombre d'un feuillage qui tamise la lumière directe du soleil, mes orchidées prennent leur quartier d'été pour leur plus grand bonheur...

Si l’on veut faire refleurir une orchidée, deux possibilités : Il s’agit d’une première floraison. Essayez de repérer sur la tige, juste en-dessous des fleurs desséchées, un  ou deux « yeux », sorte de petit bourgeons… Coupez la tige au-dessus du 2ème oeil. La floraison sera stimulée et reprendra à peu près 2 mois plus tard…

On voit bien l'ancienne tige, coupée ras au-dessus d'un oeil qui se transforme déjà en tige florale...

On voit bien l'ancienne tige, coupée ras au-dessus d'un oeil qui se transforme déjà en nouvelle tige florale...

Ici, l'oeil est encore minuscule... Il ressemble bien à un tout petit bourgeon...

Ici, l'oeil est encore minuscule... Il ressemble bien à un tout petit bourgeon... Mais il va s'allonger...

S’il s’agit d’une deuxième floraison, ne cherchez pas, il n’y a plus d' »oeil »… Dans ce cas, laissez complètement   sècher la vieille tige, puis rabattez-la au ras du feuillage… Ce n’est pas sûr à 100 pour 100, mais le plus souvent, une nouvelle tige va apparaître… 

Sur cette photo, la tige florale repart de la base de la plante... Il s'agit d'une deuxième floraison...

Sur cette photo, la tige florale repart de la base de la plante... Il s'agit d'une deuxième floraison...

On oublie souvent que la vanille est une orchidée… Preuve que les meilleures choses n’ont pas toujours une fin puisque après nous avoir enchantés par ses fleurs extraordinaires, elle achève son parcours dans une explosion de goûts qui, cette fois, ravissent nos papilles !

Des gousses de vanille, très fraiches, renflées et luisantes... Elles dégagent un parfum incomparable... On va se régaler !!!

Marché de Fort-de-France : des gousses de vanille, très fraiches, renflées et luisantes... Elles dégagent un parfum incomparable... Placées dans des boîtes en plastique remplies de sucre, elles se conservent longtemps en donnant au sucre un délicieux goût vanillé... On va se régaler !!!

4 commentaires pour : Je fais refleurir mes orchidées…

Laisser une méssage

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>