Rubriques

Jean-Baptiste, le jardinier novateur...

 Il ne se passe pas une journée sans qu’on entende sur les ondes « Il faut manger au moins 5 fruits et légumes par jour, c’est bon pour la santé ! »… Quand on ouvre un magazine de jardin, on découvre systématiquement  une rubrique qui s’intitule « La semaine au jardin », ou « Les travaux du mois »… On peut lire également les gestes à faire ou à ne pas faire, en fonction de la lune… Eh bien, tout cela, pourtant fort actuel, est loin d’être très neuf… Jean-Baptiste de la Quintinie traitait déjà de ces sujets au XVIIè siècle…
Caves où mûrissement les dernières courges...  Potager du Roi
Caves où mûrissent les dernières courges… Potager du Roi

 AU SUJET DES FRUITS : « … Ce sont les fruits qui font la principale beauté des potagers… Quand au fort d’un hiver triste et mélancolique, on s’en trouve une honnête provision, et qu’on s’en trouve même de beaucoup meilleurs que ceux que l’été a fournis ! Il n’en faut pas faire les fins, les fruits sont sans doute une des plus fortes passions de tous tant que nous sommes, qui croyons volontiers que comme ils sont délicieux au goût, aussi sont-ils utiles à la santé ; les médecins qui nous doivent donner des règles contre les infirmités, bien loin de combattre cette opinion, l’établissent comme infaillible, et souvent ordonnent l’usage des fruits, comme des remèdes souverains ; de là vient que, pour ainsi dire, c’est aujourd’hui à la mode d’être curieux de fruits, et que tant de braves gens se font honneur de marquer de l’empressement à en élever… ». Qui a dit « Au moins 5 fruits ou légumes par jour ? »

DSC06346

Miam, les belles pommes ! Et bonnes pour la santé !

AU SUJET DES TRAVAUX A FAIRE AU JARDIN : Dans son « Instruction pour les jardins fruitiers et potagers… », Jean-Baptiste de la Quintinie réserve dans la sixième partie de son ouvrage, aux Chapîtres 3 et 4, plus de 70 pages à « expliquer tout ce qu’on peut tirer d’un bon potager dans chaque mois de l’année et tout ce que le jardinier y doit et peut faire dans chacune de ces mêmes mois ». Il dit que « bien que l’hiver ne soit pas une saison fertile… et nonobstant les empêchements, il y a encore assez d’ouvrages qu’on peut faire…  résolut d’expliquer le détail de chacun de ces ouvrages et de chacun de ces secours pendant chacun des douze mois de l’année, et aussi… je crois devoir commencer par le premier… ». Suit ensuite la liste des « Ouvrages qu’on peut faire dans un potager pendant le mois de « janvier », puis « Février », jusqu’à « Décembre ». Les textes sont simples mais détaillés. Ils se présentent à peu près de la même façon qu’aujourd’hui : – « Tailler toutes sortes d’arbres…, – Faire des tranchées pour planter des arbres… , – Réchauffer des asperges, – Elever sur couche des jacinthes, des narcisses, quelques tulipes, etc… » C’est assez surprenant de voir qu’en fin de compte, notre siècle n’a rien inventé… Pas plus que celui de Georges Truffaut, d’ailleurs, qui fut le premier lors de la 1ère guerre mondiale, à éditer un magazine de jardin, intitulé « Jardinage », qui reprenait, entre autres rubriques, l’idée des travaux à faire mois par mois…

Les travaux au jardin, mois après mois... (Rustica)

Les travaux au jardin, mois après mois... (Rustica)

 AU SUJET DE L’INFLUENCE DE LA LUNE SUR LES CULTURES : La tradition est présente depuis longtemps chez les jardiniers… Les conversations avec les gens proches de la nature en témoignent : la lune influencerait les plantations… Il faut toujours vérifier sa position  et sa phase avant d’entreprendre des plantations au jardin… Ces allégations existaient déjà au temps de Jean-Baptiste de la Quintinie. Il avait sur la question une théorie très personnelle qu’il défendait avec fougue. Il prétendait qu’il s’agissait de « vision et peut-être de folie un usage si vieux et si pratiqué dans tous les siècles et dans tous les coins du monde ». Il réfutait que « suivant la doctrine du temps passé tout vendredi porte décours, et surtout que le jour du grand vendredi porte bonheur pour toutes les semences… ». Il affirmait qu’il s’agissait là d’une « fausseté grossière » et qu’il lui semblait qu’il « n’y avait rien de plus erroné ». Il disait qu’il « clamait de bonne foi que pendant plus de trente ans », il avait eu des « applications infinies pour remarquer au vrai si les lunaisons devaient être de quelque considération en jardinage… «  et qu’il aurait fallu qu’il en soit « venu à un terrible excès d’effronterie et de témérité s’il avait entrepris d’insulter et de détruire une maxime aussi ancienne… soutenue d’un nombre infini de partisans persuadés et opiniâtres », à moins qu’il « n’eusse mis dans son parti toute l’autorité d’une expérience solide et éloignée de toutes sortes de préventions ». Il affirmait qu’il « avait travaillé en critique sévère dans toutes les parties du jardinage » et qu’il avait établi sans erreur que la lune n’était pour rien dans la réussite ou l’échec d’une greffe, d’un semis ou d’une plantation… Selon lui, il suffisait que ces dernières soient faites dans de bonnes conditions pour qu’elles réussissent, mais que si elles rataient, la lune ne pouvait en être tenue pour responsable… Enfin, il concluait qu’il ne croyait pas « qu’il soit nécessaire de se mettre en peine de décrier ces croyants davantage »…  La bataille fait encore rage de nos jours entre ceux qui croient à l’influence de la lune et ceux qui n’y croient pas… Qui a raison ? Qui a tort ? Chacun pourrait vous démontrer qu’il est dans le vrai… Pour ma part, je fais confiance à La Quintinie : c’était un homme bien trop responsable pour décrier une théorie sans qu’il l’ait soigneusement vérifiée au préalable… Alors, je continuerai à faire comme je l’ai toujours fait… La lune, connais pas…

L'influence de la lune : j'y crois ? J'y crois pas ?

L'influence de la lune : j'y crois ? J'y crois pas ?

Analyse effectuée à partir de l’ouvrage de Jean-Baptiste de la Quintinie « INSTRUCTION POUR LES JARDINS FRUITIERS ET POTAGERS AVEC UN TRAITE DE LA CULTURE DES ORANGERS SUIVI DE QUELQUES REFLEXIONS SUR L’AGRICULTURE »  ACTES SUD,  ENSP,  Thesaurus

 

 

7 commentaires pour : Jean-Baptiste, le jardinier novateur…

  • François Arriat

    J’aime beaucoup ce type de travaux… A lire !

  • admin

    J’aime aussi les faire ! Ca tombe bien… Merci !

  • La Quintinie n’a jamais fait d’experiences sur la sélénoculture. Comme il le dit dans ses écrits, il reprend souvent l’avis d’autres jardiniers.

    Alors avant de trancher, consulte plutot des textes RECENTS sur la question, comme les travaux de MARIA THUN.

    PS/ Camille FLAMMARION croit en l’influence de la lune sur les cultures. C’est pourtant pas un crétin… 🙂

  • admin

    Pierrick : je te promets de pousser plus avant mon information au sujet de l’influence de la lune… Mais, si je m’en réfère à ma propre expérience, ça ne change rien, pourvu que le travail ait été bien fait. Et toi, tu as constaté une différence réelle ? La Quintinie dit que si les gestes étaient les bons, les résultats étaient bons aussi…
    Je n’ai pas lu Flammarion, je vais le faire.
    Mais il y plein de gens qui ne sont pas des crétins et qui disent pourtant beaucoup de c… !
    Ceci dit, merci d’apporter des éléments qui vont nourrir la réflexion…

  • @Pierrick
    La Quntinie a tout noté pendant trente ans et écrit un ouvrage « De l’influence de la lune » dans lequel il concluait que l’influence était… nulle. Il n’a peut-être pas fait d’expérience de « sélénoculture » (sic) mais et il n’y a rien de plus facile que de vérifier la lunaison au calendrier.
    L’INRA a démontré qu’il n’y avait aucun effet. Les scientifiques de cet institut de recherche sont-il donc plus crétins avec leurs expériences que Flammarion avec ses… croyances ? En quoi les « travaux » de Maria Thun, qui n’est absolument pas neutre car se basant sur l’ésotérisme, aurait une quelconque valeur scientifique ?
    Voir « Jardiner avec la Lune : mythe ou réalité ? » est un rapport sur le sujet édité par la Société Nationale d’Horticulture de France.
    Je n’aborderai même pas les justification absurdes qui parlent d’attraction lunaire, comme si l’eau débordait des sceaux à chaque lune…
    S’accrocher encore à de pareilles superstitions est consternant.
    [« Laisser un message » et non « Laisser un méssage » ;-)]

  • admin

    Lune ou pas lune ? That is the question…

Laisser une méssage

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>