Rubriques

Mon amie la toile de jute...

Il y a belle lurette qu’on ne voit plus de sacs à pommes de terre en toile de jute sur les étals des marchands… Dommage ! Mais qu’à cela ne tienne,  en cherchant un peu, il est encore possible d’en dénicher quelques belles  pièces dans les vide-greniers et les brocantes. Au pire, on peut l’acheter au mètre (entre 3 et 5 €) en grande largeur au Marché St-Pierre à Paris, par exemple. De nombreuses possibilités se présentent, que ce soit pour une utilisation pratique ou décorative… 

Ah ! Les bons vieux sacs à pommes de terre...

Ah ! Les bons vieux sacs à pommes de terre...

La toile de jute : qu’est-ce que c’est ? On aurait tendance à croire, à tort d’ailleurs, que c’est du coton… En réalité, cette fibre  provient d’une plante ligneuse qui pousse sous des climats chauds et humides, surtout en Inde et au Bangladesh, dans les vallées du Gange et du Brahmapoutre (80 % des surfaces totales mondiales consacrées à cette culture). Il s’agit de la Corchorus capsularis L, famille des malvacées

 untitled

Corchorus capsularis L  (la rose trémière,  la guimauve officinale et l’althaea appartiennent à cette famille). L’arbuste fait de 2 à 4 m de haut. Les tiges sont ramifiées seulement dans la partie supérieure.

La fibre est  fortement rugueuse ce qui ne l’a pas rendue très populaire sur le marché du vêtement… Par contre, sa solidité convient parfaitement pour un usage agricole et au jardin, ou encore comme sacs de transport. Elle sert aussi à la fabrication de cordes. Elle  peut être tissée plus ou moins serré. Plus le maillage est serré, plus la toile est robuste. A l’inverse, un maillage plus lache la rendra beaucoup moins résistante. Entièrement biodégradable et naturelle, la toile de jute sera utilisée de longues années avant d’être jetée sur le tas de compost… Petite démonstration des multiples possibilités :

UTILISATIONS PRATIQUES :

Voile d’hivernage : la toile de jute remplacera avantageusement les voiles en polypropylène dont la fabrication réclame beaucoup de pétrole. En outre, cette matière, bien que recyclable, est source de rejets polluants…

DSC07255

Retenue des talus : appliquée en grande largeur sur des talus en guise de feutre géotextile (on la voit fréquemment sur les autoroutes), elle retiendra la terre et évitera les ébloulis indésirables… Par ailleurs, elle permettra aux plantes de passer entre ses fibres en maintenant une humidité permanente très appréciée par la végétation. Au jardin, elle couvrira des terrains pentus de façon plus esthétique que celle des vilains voiles en plastique noir…

Liens d’attache : On peut découper la toile de jute en lanières d’une dizaine de cms de large. Elle sera très utile pour fixer branches et jeunes troncs d’arbres sur leur tuteur,DSC07256

– Protection des  écorces contre la voracité des lapins et des chevreuils,

DSC07263

Sacs de ramassage des déchets verts : les sacs poubelle plastique utilisable une fois seulement seront abandonnés au profit des « sacs à patates » qui demeureront fidèles pour de nombreuses utilisations…

Hivernage des bulbes et rizomes pendants l’hiver : Recouverts de plusieurs épaisseurs de toile, ils seront mieux protégés des rigueurs de l’hiver et prêts à repartir dès les beaux jours…

Alors, les dalhias, on n'a pas froid ?

Alors, les dalhias, on n'a pas froid ?

– Camouflage : si un jour, vous êtes attaqués par un troupeau de lapins ou de hérissons en colère, vous pourrez toujours essayer de vous cacher derrière l’excellent camouflage constitué par des toiles de jute teintées en kaki vert, ou en marron…  Mais il faut admettre que ces attaques sont plutôt rares…  Cette dernière  utilisation  sera  donc réservée aux tireurs d’élite de l’armée plutôt qu’aux pacifiques jardiniers  ! :-)))

LA DECORATION :

Nappe pour les tables de jardin : recouverte d’une toile de jute couleur naturelle, la table la plus banale prendra des airs de campagne qui iront bien à un repas simple, entre amis… Quelques fleurs de bleuets, de marguerites, de coquelicots (attention, le coquelicot se flétrit très rapidement, on pourra le remplacer par une autre fleur rouge…) et des brins de paille, jetés ici et là, lui apporteront un petit plus estival très original…

DSC07261

Ombrage d’une pergola ou d’un auvent trop ensoleillés : masqué par une pièce de toile de jute mouillée, le lieu restera bien à l’ombre et sera rafraichi grâce à la légère humidité que diffusera la toile en sèchant…

Cache-pot ou sac-pot de fleurs : 1 – un vilain pot sera dissimulé par un sac en toile de jute dont les bords  seront roulés sur eux-mêmes, à la manière d’un col roulé.On pourra aussi le fermer sans serrer à l’aide d’une grosse corde de marin dont on laissera pendre les extrémités.  2 – Un sac à gravats solide, rempli de terre et planté d’espèces annuelles retombantes, sera glissé et dissimulé à l’intérieur d’un sac à pommes de terres. Même technique que plus haut. Le sac sera posé avec naturel, le bord du devant légèrement plus roulé, afin de donner l’impression que les fleurs trop nombreuses peuvent s’échapper… La toile de jute peut se teinter (pour les vieux sacs déjà faits), mais elle peut aussi s’acheter neuve dans plusieurs nuances, au choix… Effet garanti !

Alors, encore pas convaincus ?

2 commentaires pour : Mon amie la toile de jute…

  • alors quand te fais-tu une jupe en jute?…ah, c’est duradire ! j’ai une voisine qui fait ses cache pots de noël en jute, c’est joli

  • admin

    Jupe en jute : quand je serai devenue masochiste et que j’aimerais le frottement très piquant du tissu sur ma peau… Pas pour demain… Je suis plutôt cashmeere et angora…

Laisser une méssage

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>