Rubriques

Prague, inspiratrice des arts...

S’il est une capitale magique en Europe, avec Paris, Londres, Rome et Venise, c’est sûrement Prague… Dotée d’un patrimoine architectural et artistique unique, cette ville restera pour moi celle des arts : la musique, surtout, avec ses innombrables musiciens qui hantent tous les coins de rue, mais aussi, la peinture, la sculpture, les arts manuels traditionnels, les antiquités, la littérature… Les milliers de cafés qui la jalonnent sont autant de ruches fourmillantes où le bruit des chopes de bière entrechoquées rivalise avec les éclats de voix des intellectuels et des artistes échevelés qui échangent leurs idées nouvelles sur fond de souvenirs inquiétants de stalinisme…  Juste derrière,  le Golem glisse sans bruit le long des vieux murs du cimetière juif, poursuivi par les fantômes de Kafka, Chateaubriand ou Beethoven…

A la nuit tombée, les lumières donnent un aspect un peu irréel à l'une des villes les plus romantiques d'Europe...

A la nuit tombée, les lumières donnent un aspect un peu irréel à l'une des villes les plus romantiques d'Europe (Pont Charles)...

 L’idéal pour visiter Prague est de disposer d’un grand week-end de 3 à 4 jours… A l’arrivée à l’aéroport, un tramway relie le centre-ville en moins de 30 minutes… Il n’est pas facile de communiquer avec les tchèques car ils ne parlent pas français. Quelques bases d’anglais sont indispensables, ou alors, il faudra vous fier au vent !

Les tours du Pont Charles, aux deux extrémités du pont. Des échauguettes permettaient à des gardes armés d'en surveiller les allées et venues.

Les tours du Pont Charles, aux deux extrémités du pont. Des échauguettes permettaient à des gardes armés d'en surveiller les allées et venues.

 Le Pont Charles est le trait d’union entre la vieille ville et Malà Strana. Les très bons hôtels, à l’architecture Renaissance ou Art déco selon l’époque de leur construction,   sont des points de départ idéaux pour parcourir Prague. La visite peut se faire à pieds, tous les points intéressants étant relativement proches les uns des autres.  Bonnes chaussures exigées !  Toutefois, le métro ou le tramway restent des alternatives à envisager, même s’ils ne permettront pas de « goûter » la ville de la même façon et de s’imprégner de son atmosphère très particulière…

L'architecture est superbe : Renaissance pour les plus vieilles maisons, Art déco, pour les immeubles qui ont été reconstruits après la seconde guerre mondiale. Prague a eu la chance de ne pas être bombardée et elle est demeurée intacte, en liaison directe avec son passé...

L'architecture est superbe : Renaissance pour les plus vieilles maisons, Art déco, pour les immeubles qui ont été reconstruits après la seconde guerre mondiale, sur les masures du vieux ghetto juif. Prague a eu la chance de ne pas être bombardée et elle est demeurée intacte, en liaison directe avec son passé...

Sur le Pont Charles, les artistes se succèdent, un peu à la manière du Quartier Montmartre, à Paris : musiciens, peintres, caricaturistes, photograpes, marionnettistes… Ils  proposent des spectacles gratuits aux touristes qui se bousculent en été… Il paraît que la visite en hiver, alors que les lacs et les rivières sont gelés et que les rues sont couvertes de neigne, est encore plus typique et donne l’impression d’être le personnage principal  d’un Conte de Noël de Charles Dickens…

 
Un squelette prend vie sous les doigts adroits du marionnettiste... Il entame un danse insolite avec une chauve souris, ravie de participer à l'exercice...

Un squelette prend vie sous les doigts adroits du marionnettiste... Il entame un danse insolite avec une chauve souris, ravie de participer à l'exercice... Les pragois sont très attachés au surnaturel et les musées de fantômes ou liés au Golem, sorte de monstre national en argile qui fait peur aux enfants... et aux adultes, pullulent !

Des musiciens de tous âges jouent de toutes sortes d'instruments... Prague est une vaste salle de concert à ciel ouvert !

Des musiciens de tous âges jouent de toutes sortes d'instruments... Prague est une vaste salle de concert à ciel ouvert !

Violons...

Violon solo...

... ou petit orchestre : il y en a pour tous les goûts... Se laisser porter par la musique, et s'arrêter là ou le coeur bat plus fort...

... ou petit orchestre : il y en a pour tous les goûts... Se laisser porter par la musique, et s'arrêter là ou le coeur bat plus fort...

 
On peut toutefois préférer le calme d'une des églises de la "Cités aux cent clochers", qui ne prend pourtant pas en compte toutes les tours et échauguettes de la ville !

On peut toutefois préférer le calme d'une des églises de la "Cité aux cent clochers", sans compter toutes les tours et échauguettes de la ville ! Une chance : le début juillet est traditionnellement le Festival de la musique baroque de Prague... Ce soir, au programme "Les quatre saisons", de Vivaldi... Comme c'est beau, et comme on est bien, tout en haut, alors que le monde continue de s'agiter, là, juste en-dessous...

La promenade se poursuit... Sous un porche, une vieille sorcière-diseuse de bonne aventure nous interpelle : je crois que j'ai trouvé le futur épouvantail du Jardin de l'Echassière... Tu t'appelleras... Esméralda !

La promenade se poursuit... Sous un porche, une vieille sorcière-diseuse de bonne aventure nous interpelle : je crois que j'ai trouvé le futur épouvantail du Jardin de l'Echassière... Tu t'appelleras... Esméralda !

Les échoppes de marionnettes sont très nombreuses : on y retrouve tous les personnages de contes traditionnels et d'autres, plus contemporains. Les plus belles sont scultées dans le bois. Il faut compter environ 1500 à 2000 couronnes pour une belle marionnette en bois (1 € = 25 couronnes, soit à peu près 50 à 80 €)

Les échoppes de marionnettes sont très nombreuses : on y retrouve tous les personnages de contes traditionnels et d'autres, plus contemporains. Les plus belles sont sculptées dans le bois. Il faut compter environ 1500 à 2000 couronnes pour une belle marionnette en bois (1 € = 25 couronnes, soit à peu près 50 à 80 €)

 Prague possède un grand pouvoir de séduction, et on doit y respirer un air qui incite à devenir artiste ou à y consacrer son art… Mozart y fut d’ailleurs reconnu et y vécut ses plus beaux mois. C’est là que « Don Giovanni » fut créé…  Beethoven y reçut aussi un accueil très chaleureux, Chateaubriand, également, et Chopin, Liszt, Berlioz, Dvorak, Tchaïkovski, Paul Claudel, André Gide, Albert Camus, Rodin,  et bien d’autres encore… L’extraordinaire baroque tchèque a séduit des quantités d’artistes dans le passé et continue de nos jours…

Kafka, un enfant du pays...

Kafka, un enfant du pays...

"Je ne sais pas pourquoi je m'étais figuré que Prague était niché dans un trou de montagnes qui portaient leur ombre noire... Prague est une cité riante où pyramident25 à 30 tours et cloches élegants : son architecture rappelle celle d'une ville de la renaissance" Chateaubriand (Mémoires d'Outre-tombe)

"Je ne sais pas pourquoi je m'étais figuré que Prague était niché dans un trou de montagnes qui portaient leur ombre noire... Prague est une cité riante où pyramident 25 à 30 tours et clochers élegants : son architecture rappelle celle d'une ville de la renaissance" Chateaubriand (Mémoires d'Outre-tombe)

 Les pragois sont spécialistes des antiquités.  Certains magasins sont  très étonnants… C’est un vrai régal de fouiller dans un bric-à-brac de veilleries hétéroclites de tous âges…

un magasin surprenant, qui confine au surnaturel... Vieilles perruques voisinent avec des insectes naturalisés, à côté d'insignes stalinistes ou de vieilles plaques émaillées... Une vraie caverne d'Ali-Baba... Trop chère, hélas...

Des magasins surprenants, qui confinent au surnaturel... Vieilles perruques voisinent avec des insectes naturalisés, à côté d'insignes stalinistes ou de plaques émaillées rouillées... Une vraie caverne d'Ali-Baba... Trop cher, hélas...

 Les cafés sont des institutions à Prague. Ils servent aussi bien de lieux de rencontres, que d’expositions temporaires ou permanentes, tel celui-ci qui présente des affiches relative au génocide juif de façon bien originale !

Accrichés sur des fils à linge, des reproductions de coupures de journaux de l'époque seconde guerre mondiale volent au vent...

Accrochées sur des fils à linge, des reproductions de coupures de journaux de l'époque seconde guerre mondiale volent au vent...

 Les librairies sont légions : on est invité à y entrer, à choisir paisiblement un ouvrage qui vous plait et à commencer sa lecture, confortablement installé dans un « divan profond comme un lit » …

Ici, on commence la dégustation sur place !

Ici, on commence la dégustation sur place !

Mais Prague est bien trop atypique, bien trop secrète,  pour se laisser ainsi décrire… Rien ne vaut d’aller y faire un petit tour, juste pour voir si j’ai dit vrai… Quelques photos, sans légendes, pour finir de vous mettre l’eau à la bouche…

DSC01059

DSC01055

DSC01089

DSC01086

 

DSC01126

DSC01196

DSC01226

DSC01264

DSC01266

DSC01298

 

DSC01391

 Voir Prague, et… rêver…

4 commentaires pour : Prague, inspiratrice des arts…

  • Corinne

    Superbe voyage ! On s’y croirait…
    Corinne

  • maryse

    Merci pour la visite ,ça donne envie d’ y allé !
    J’espère que tu vas bien et que tu passes de bonnes vacances ?
    A bientôt Maryse

  • Magnifique! Il y a tant d’endroits comme ça où j’aimerais aller…

  • depretto

    Prague ! la ville des amoureux, j’y suis allée, cette ville et la tchéquie en générale est magnifique, je souhaite y retourner rapidement, mais je crois que mon mari me réserve une surprise, chut rien dire.

    Dans la ville de Prague vous pouvez passez plusieurs jours de visite, ensuite les villes d’eau comme karlovivary, les cristalleries, Mozzer pour ne pas la nommer,

    Les nombreux de petits coins fleuris,

    Allez c’est pas cher du tout ! les gens sont sympa

Laisser une méssage

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>