Rubriques

Partir... et recommencer, ailleurs !

1239

Depuis l’aube, nous avons rangé, lavé, astiqué… Dans cet excès d’activité, les heures ont glissé vite et ont masqué l’angoisse qui montait doucement en nous. Mais maintenant, c’est l’heure… L’heure de partir. Nos regards s’accrochent et se séparent pour se réunir à nouveau. Avons-nous raison de quitter notre maison pour aller vivre ailleurs ? Vers un ailleurs aussi incertain qu’inquiétant, même si notre départ a été soigneusement préparé… La maison où nos enfants sont nés, où ils ont grandi, où nous avons nous-même achevé notre adolescence et où nous avons été si heureux…IMG_0501

Jusqu’à cette minute précise, notre déménagement ressemblait davantage à une bouteille jetée à la mer, un signal fort pour témoigner de notre mal-être dans une ville chaque jour plus bétonnée, chaque jour plus bruyante et surpeuplée… Nous regardons le camion plein de cartons dont la porte va se refermer… La maison semble désertée par la part d’humanité qui l’habitait. Ce camion plein de nous l’emporte avec lui… Seule, persiste la chaude odeur de vie, notre vie… Soudain, au milieu de cette maison tristement vide, je sens les larmes couler sur mes joues, comme si rien ne semblait pouvoir les arrêter… Nous nous étreignons dans le silence, le coeur serré et la respiration haletante. C’est dur de partir, de tout quitter, de tout abandonner derrière soi…. Un dernier regard circulaire pour vérifier que tout est en ordre, une dernière cavalcade dans les étages pour ne rien oublier, une dernière bouffée de toutes ces années qui ont coulé si vite qu’on ne s’est pas aperçus que le temps passait…DSC08971

La clef tourne dans la serrure avec ce bruit familier que plus jamais nous n’entendrons… Nous traversons le jardin rapidement, pour ne pas nous faire happer par les souvenirs. La porte grince, comme toujours, au moment où elle frotte sur le sol. C’est la première fois que nous ressentons ce grincement aussi douloureusement… Les impressions de premières et dernières fois s’entrechoquent… Aujourd’hui est un jour important, c’est celui des dernières fois pour cette maison tant aimée. Celui des premières, pour celle que nous rejoignons… C’est dur de se dire « Je ne reviendrai plus jamais ici ». Le mot « jamais » prend soudain  tout son sens. Jamais, jamais, jamais…

Nous montons dans la voiture et nous engageons derrière le camion qui a déjà démarré. Ca y est, c’est fait. Nous partons. Nous sommes partis…

… Les mois ont passé. A présent, nous sommes certains d’avoir fait le bon choix. Nous sommes heureux dans notre nouvelle maison. Nos craintes se sont d’ailleurs vite envolées, absorbés comme nous l’avons été par notre installation…

Notre ancienne maison a perdu son âme : arrachée, la vigne vierge qui lui faisait une si jolie parure… Coupés, les arbres qui l’ombraient si agréablement en été. Jetés en tas, au milieu du terrain, mes rosiers et mes vivaces, si aimés et si choyés, avec leurs pergolas et leurs obélisques… Foulés, écrasés, broyés par des mains vengeresses, tous nos souvenirs… Ce lieu n’a plus aucun sens pour nous. Quand nous passons par-là, nous nous demandons si notre beau jardin a bien existé, un jour ?

1885

1882

1886

La page est définitivement tournée… Ici, nous sommes bien. Nous nous sentons à notre place. Nous avons trouvé notre port… Un cocon chaleureux et rassurant s’est reformé autour de nous, de notre famille et de  nos amis.

« La vie devant soi… ».

1568

 

2 commentaires pour : Partir… et recommencer, ailleurs !

  • Vraiment émouvant ton article, nous avons l’intention de quitter la maison et le jardin pour plus petit, je ne me fais déjà plus d’illusion pour mon beau jardin! ainsi va la vie; Quoi qu’il en soit il faut aller de l’avant et continuer à avoir de nouveaux projets. J’aimerais bien voir ton nouveau jardin en photos, car avec l’expérience que tu as, il doit être très beau déjà! !

  • admin

    Merci ! As-tu une page facebook ? Je publie quotidiennement des photos du jardin et de son évolution. De la déco Shabby de la maison aussi.
    Mais le prochain article sera sur le jardin exclusivement, promis !
    Il est différent du premier en ce qui concerne sa taille, en premier lieu, il fait plus du double de la surface. De ce fait,il est bien aéré et on voit le ciel… Des ilots, plus que de petites allées sinueuses, bordées de verdure. Des grands arbres en périphérie, beaucoup de rosiers et de vivaces, des objets du passés revisités pour trouver leur place dehors, de façon un peu décalée et le fil conducteur d’un conte, celui d’Alice au pays des merveilles…
    D’après mes premiers visiteurs, le nouveau Jardin de l’Echassière est surprenant, ludique, romantique avec néanmoins une foultitude de végétaux variés en bonne santé à découvrir… Je t’invite d’ailleurs à venir le visiter, si tu passes dans le coin.
    Facebook n’est pas que la vidange de sa vie privée qui -comme le disent bien ces mot-, doit rester exclusivement privée. C’est surtout, pour la communauté dont je fais partie, un fantastique lieu d’échanges seulement jardiniers… Rejoins-nous ! (Chantal Keraudren Facebook)

Laisser une méssage

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>