Rubriques

Donner de la vie au jardin…

Dessinés à main levée (Bravo, Michel !), mais plus facilement décalqué selon un modèle, les animaux sont ensuite reprté sur du contreplaqué marin, découpé à la scie sauteuse et peint avec de la peinture bois pour extérieur. Ils ne sont pas charmants, nos petits cmpagnons ?

Ma serre m’a été offerte par ma maman à l’occasion de Noël, il y a déjà plusieurs années.                              Quel magnifique cadeau j’ai  reçu alors ! J’y ai passé des heures et des heures  depuis,  et lorsque je disparais, il ne faut pas me  chercher longtemps : je suis dans ma serre…

L’année dernière, j’ai eu envie de l’animer. Oui, mais comment ? Alors j’ai eu l’idée de cette joute amusante sur le faite du toit, d’un chat et d’un oiseau rieur… Aussitôt dit, aussitôt fait ! Michel a pris son crayon, sa scie et son pinceau… et voilà le résultat […]

Animer le jardin…

Ce matin, un lapin a tué un chasseur...

Pour s’animer, un jardin a parfois besoin d’être habité par d’autres occupants que des végétaux… En ville, ce n’est pas toujours facile…

Pourquoi ne pas laisser l’art entrer par le vieux portillon branlant ?
Dans les différentes fêtes des plantes de la région Ile de France, j’ai trouvé toutes sortes
d’animaux fabriqués avec du fer rouillé, qui se patine encore davantage avec les intempéries…
Je les ai disposés ici et là, au gré de mon inspiration … Parfois, ils changent de place, de manière à surprendre le visiteur qui ne sait jamais qui il va rencontrer au détour du chemin…

Ce matin, […]

Laisser mûrir le feuillage des bulbes de printemps…

Une bonne idée, esthétique et pratique...

A la fin du printemps, quand les derniers bulbes achèvent leur floraison, on se retrouve souvent avec un masse de feuillage (surtout celui des narcisses…) qui recouvre les jeunes pousses des vivaces qui vont leur succéder ou qui immobilise un espace que l’on voudrait utiliser pour des semis ou la mise en place de godets d’annuelles.

Alors, on attend… un peu, et puis l’impatience nous saisit et… on coupe à ras, ou, au mieux, on arrache les vilains feuillages jaunissants pour les mettre en jauge et les laisser tranquillement mûrir, à moins qu’on ne les oublie sur le côté […]