Rubriques

Jean-Baptiste, le jardinier philosophe...

Rousseau, Voltaire, Montesquieu... Certes... Mais Jean-Baptiste la Quintinie, aussi... La sagesse lumineuse d

Si le XVIIIè sècle est celui des lumières avec l’émergence des grands philosophes, Jean-Baptiste de la Quintinie, au siècle précédent, peut être considéré comme tel, à bien des niveaux… Sage, de cette sagesse que seule la terre peut donner lorsqu’on passe sa vie cassé en deux pour s’approcher d’elle au plus près, il a émaillé son « Instruction pour les jardins fruitiers et potagers… » de quantité de remarques que je considère pour ma part très philosophiques… J’en ai fait un petit florilège que je vous laisse le soin d’apprécier…

Rousseau, Voltaire, Montesquieu… Certes… Mais Jean-Baptiste la Quintinie ? La sagesse lumineuse et toute la […]

Astuces pour déterminer la maturité d'un fruit

Les belles fraises ! Mais seront-elles aussi bonnes qu

« Pour juger si un fruit est mûr à point, on utilise quatre de nos sens, la vue, le toucher, l’odorat et le goût,  mais un seul est véritablement prépondérant :  le goût… Les trois premiers donnent seulement des indications, alors que le goût confirme définitivement  la saveur réelle du fruit. La vue va permettre de juger que les fruits rouges, cerises, fraises, framboises, raisins sont mûrs quand ils ont atteint cette belle couleur qui leur est naturelle. Au contraire, si quelque endroit en est dépourvu, c’est qu’ils ne sont encore pas parvenus à leur terme. De la même façon, le toucher […]

Les qualités d'un bon jardinier...

De son socle, Mr de la Quintinie observe les saisons, immuables, qui glissent sur son potager, les unes après les autres...

Au XXIè siècle, les jardiniers ont la cote ! Tout comme les cuisiniers, d’ailleurs…  Il n’est qu’à voir Alain Baraton, André Eve, Alexandre Thomas, et tous les autres que chacun s’arrache à l’envi… Emissions sur les plateaux de  télévision, articles dans la presse spécialisée ou non, parrains d’évènements divers… , ils sont demandés partout où il se passe quelque chose… Les temps ont bien changé… Dans le passé, le jardinier était plutôt l’idiot du village, celui que ses parents n’avaient pas su caser…Moins loin, quand on était mauvais à l’école, on pouvait toujours devenir… cuisinier ou jardinier ! Les tendances se sont inversées, […]

Bonjour, Mr de la Quintinie !

Monsieur La Quintinie, Jardinier du roi...

Cliquer sur : Le_Badinage 
Au milieu du jardin, seul, un homme en tenue de travail, chausses, bas et souliers boueux écrit dans un petit carnet qu’il vient de tirer de sa poche…  Depuis quelques semaines déjà, le roi et sa cour sont à Versailles. Sa Majesté est arrivée de Paris dans un carrosse rouge tiré par six chevaux bais. Juste derrière suivait le carrosse de la reine, tiré par six chevaux blancs. Et puis encore derrière, une longue file de voitures terminée par un défilé sans fin de charrettes bourrées d’armoires, de lustres, de consoles et de bustes en marbre… Depuis, à […]

Autres temps, autres moeurs...

Statue de La Quintinie, au Potager du Roy...

Les secrets de jardiniers se transmettent souvent de générations en générations, comme les recettes de cuisine que nous lèguent nos grand-mères… La lutte contre les insectes et les maladies n’est pas une guerre nouvelle. De tout temps, les jardiniers n’ont eu de cesse de préserver la santé de leurs plantes en soignant leurs maladies et en combattant les insectes qui les attaquaient…  voici quelques conseils de retour du XVIème siècle, exempts de toute allusion à des traitements chimiques ou à l’utilisation de pesticides…  Non, rien que du simple, du facile à mettre en œuvre, dont je vous laisserai […]

Le potager du Roi

Statue de La Quintinie, "Monsieur le Jardinier", comme disait le Roi...

En 1678, tandis qu’on édifie Versailles, on confie une zone marécageuse à un certain Jean-Baptiste de la Quintinie, avec mission d’en faire le potager et le verger du roi.

La Quintinie, ancien avocat de formation mais passionné par l’horticulture, va se mettre à l’œuvre : il draine le terrain, établit des serres et des remblais, développe la culture en espaliers, la protège des insectes et des chenilles et fournit à son maître, Louis XIV, les fruits qu’il préfère…

En dépit d’une indépendance d’esprit que le roi ne tolérait de personne, Louis XIV […]