Rubriques

Astuces pour déterminer la maturité d'un fruit

Les belles fraises ! Mais seront-elles aussi bonnes qu

« Pour juger si un fruit est mûr à point, on utilise quatre de nos sens, la vue, le toucher, l’odorat et le goût,  mais un seul est véritablement prépondérant :  le goût… Les trois premiers donnent seulement des indications, alors que le goût confirme définitivement  la saveur réelle du fruit. La vue va permettre de juger que les fruits rouges, cerises, fraises, framboises, raisins sont mûrs quand ils ont atteint cette belle couleur qui leur est naturelle. Au contraire, si quelque endroit en est dépourvu, c’est qu’ils ne sont encore pas parvenus à leur terme. De la même façon, le toucher […]

Bonjour, Mr de la Quintinie !

Monsieur La Quintinie, Jardinier du roi...

Cliquer sur : Le_Badinage 
Au milieu du jardin, seul, un homme en tenue de travail, chausses, bas et souliers boueux écrit dans un petit carnet qu’il vient de tirer de sa poche…  Depuis quelques semaines déjà, le roi et sa cour sont à Versailles. Sa Majesté est arrivée de Paris dans un carrosse rouge tiré par six chevaux bais. Juste derrière suivait le carrosse de la reine, tiré par six chevaux blancs. Et puis encore derrière, une longue file de voitures terminée par un défilé sans fin de charrettes bourrées d’armoires, de lustres, de consoles et de bustes en marbre… Depuis, à […]

Vaux le Vicomte à Maincy (77)

Le chateau...

Vaux le vicomte, château de Nicolas Fouquet, Surintendant des finances de Louis XIV, est un des chefs d’œuvre de modernité et d’élégance qu’aucune demeure royale n’était capable de rivaliser au XVIIème siècle. Vaux est le résultat de l’ambition de Nicolas Fouquet, mais aussi celui du travail de trois artistes talentueux : Le Vau, Le Brun et Le Nôtre, qui, en associant leur génie, ont créé ici une unité entre une architecture moderne, des décors somptueux et un jardin à la française époustouflant.

Ebloui par tant de fastes, le jeune Roi Soleil fit emprisonner son ministre […]

Le potager du Roi

Statue de La Quintinie, "Monsieur le Jardinier", comme disait le Roi...

En 1678, tandis qu’on édifie Versailles, on confie une zone marécageuse à un certain Jean-Baptiste de la Quintinie, avec mission d’en faire le potager et le verger du roi.

La Quintinie, ancien avocat de formation mais passionné par l’horticulture, va se mettre à l’œuvre : il draine le terrain, établit des serres et des remblais, développe la culture en espaliers, la protège des insectes et des chenilles et fournit à son maître, Louis XIV, les fruits qu’il préfère…

En dépit d’une indépendance d’esprit que le roi ne tolérait de personne, Louis XIV […]