Rubriques

Les serres d'auteuil et leur jardin : admirables et méconnus...

A l’origine, « Fleuriste municipal de la Muette », les installations créées en 1855 à l’initiative de Napoléon III, du Préfet Haussmann et d’Adolphe Alphand,  se révèlent rapidement insuffisantes… Dès 1894, l’architecte J.C. Formigé conçoit un projet plus important qu’il établit à Auteuil. Ce lieu aura deux vocations : produire des plantes destinées aux jardins de Paris et conserver des végétaux de collection. Les Serres d’Auteuil sont les dernières construites en France au 19ème siècle. Elles sont un condensé de prouesses techniques pour l’époque. Tout y est alors matière à s’esclaffer : le palmarium, le système de chauffage, l’emploi du verre cathédrale, les innovations des artisans serruriers… J. C. Formigé voulait « édifier une oeuvre utile à l’horticulture tout en conservant au monument son caractère artistique« … Pari réussi.

Petite visite privée d’un lieu unique en son genre et, hélas, bien trop méconnu… De graves menaces pèsent actuellement sur les Serres chaudes, qu’il est question de « déplacer » afin de libérer de l’espace pour  le grand chelem de tennis à Roland Garros…

Vue partielle du dôme de la coupole qui s'élève à 15,75. Il est surmonté d'un lanterneau. La grande serre a une longueur de 99m... Au premier plan, fontaine de Jules Dalou, ornée d'un médaillon illustrant le triomphe de Bacchus...

Vue partielle du dôme de la coupole qui s'élève à 15,75m. Elle est surmontée d'un lanterneau. La grande serre a une longueur de 99m... Au premier plan, fontaine de Jules Dalou, ornée d'un médaillon illustrant le triomphe de Bacchus...

 Les serres doivent être continuellement modernisées et réhabilitées pour conserver leur pérennité. Depuis plus de 30 ans, de nombreux travaux ont été réalisés : alimentation au gaz des chaudières, nouvelle chaufferie, vitrages changés, charpentes métalliques repeintes… Par ailleurs, certains vantaux de faitage se déclenchent à présent automatiquement lorsqu’une  température précise est atteinte, les toiles à ombrer se déploient lorsque l’ensoleillement est trop important, le chauffage est autogéré et mis sous contrôle antipollution…

Plan des Serres d'Auteuil : la partie menacée est celle qui concerne les Serres chaudes et celles réservées au service, de même que la nursery, tout à fait en bas du plan, à droite...

Plan des Serres d'Auteuil : elles sont situées au coeur d'un carré constitué par le Bois de Boulogne, l'Hippodrome d'Auteuil, le stade Roland Garros et l'ancienne Piscine Molitor. La partie menacée est celle qui concerne les Serres chaudes et celle réservée au service, de même que la nursery, tout à fait en bas du plan, à droite, face à Molitor...(n° 17 et 19)...

Le verre cathédrale est toujours utilisé ;bosselé et granuleux sur sa face intérieure, il atténue d'1/3 l'incidence de la lumière... Les vitres sont disposées comme les tuiles d'un toit pour épouser les courbes de la charpente

Le verre cathédrale est toujours utilisé. Bosselé et granuleux sur sa face intérieure, il atténue d'1/3 l'incidence de la lumière... Les vitres sont disposées comme les tuiles d'un toit pour épouser les courbes de la charpente

Détail d'une échelle de toit : le fer adopte des volutes aériennes magnifiques...

Détail d'une échelle de toit : le fer adopte des volutes aériennes magnifiques...

... Tout comme la monumentale grille d'entrée en fer forgé...

... Tout comme la monumentale grille d'entrée en fer forgé...

Les bâtiments de service abritaient autrefois les écuries, une forge pour les réparations, un atelier de menuiserie pour les chassis alors au nombre de 4000, un atelier de peintre-vitrier et une graineterie... Ils devraient également être réquisitionnés et réaménagés pour accueillir le public pendant les tournois de tennis... Où seraient entreposés tous les matériels ?

Les bâtiments de service abritaient autrefois les écuries, une forge pour les réparations, un atelier de menuiserie pour les chassis alors au nombre de 4000, un atelier de peintre-vitrier et une graineterie... Ces bâtiments devraient également être réquisitionnés et réaménagés pour accueillir le public pendant les tournois de tennis... Où seraient entreposés tous les matériels indispensables à l'entretien du jardin ?

Les serres et le jardin offrent des paysages variés : des jardins dits à la japonaise, à l’anglaise, à la française, un jardin méditérranéen, des roses anciennes et des pivoines, un massif de terre de bruyère, et toutes les serres : celles du plateau Est, Ouest, des  azalées, la serre équatoriale, l’orangerie, le palmarium, les plantes de Chine, les serres chaudes, celle du plateau et de nombreux arbres remarquables… On y accède en traversant un petit jardin fleuri, aménagé en 1761 par Louis XV, prolongé en 1954 par le « Square des poètes »… Des extraits de textes y sont semés au passage…

... comme ccelui-ci, de Gérard de Nerval, le fameux poète du Valois...

... comme celui-ci, de Gérard de Nerval, le fameux poète du Valois...

… Et puis, on débouche tout en haut du plateau. La vue est dominante et on surplombe le site : extraordinaire… Un chemin sinueux, bordé de roses anciennes et de pivoines descend jusqu’aux serres et au reste du jardin…

Au débouché du jardin du Jardin à l'anglaise et du massif de terre de bruyère, le choc... Les serres somptueuses se révèlent au miliieu d'un jardin non moins remarquable...

Au débouché du Jardin à l'anglaise et du massif de terre de bruyère, le choc... Les serres somptueuses se révèlent au milieu d'un jardin non moins extraordinaire...

C'est l'hiver, les plantes sont endormies... Mais des signes palpables montrent déjà qu'elles sentent le printemps qui approche... On imagine sans peine les floraisons dans quelques mois : Les rosiers anciens se succèdent, Mme Herbert Stephens, magnique variété blanche très parfumée, Mme Adélaïde d'Orléans... Des pivoines et des plantes vicaces... Je me promets de revenir au mois de mai...

C'est l'hiver, les plantes sont endormies... Mais des signes palpables montrent qu'elles sentent le printemps qui approche... On imagine sans peine les floraisons dans quelques mois : Les rosiers anciens se succèdent, "Mme Herbert Stephens", magnique variété blanche très parfumée, "Mme Adélaïde d'Orléans"... Des pivoines et des plantes vivaces... Je me promets de revenir au mois de mai...

  A l’intérieur des serres, les végétaux sont abrités dans des divisions appelées « Chapelle »… Ce terme leur convient parfaitement bien, d’ailleurs, car le lieu est tellement sublime qu’on y pénètre religieusement…

Les premières serres que l'on rencontre... C'est magique tellement c'est beau...

Les premières serres que l'on rencontre... C'est magique tant c'est beau...

Le Palmarium, pavillon des palmiers abrite 200 espèces de végétaux de climat dit subtropical...

D'abord le Palmarium sous le grand dôme, puis le pavillon des palmiers qui abrite 200 espèces de végétaux de climat dit subtropical...

... Les conditions de culture sont otimum... La végétation est luxuriante, il faut régulièrement supprimer des arbres lorsqu'ils atteignent la cime du dôme et qu'ils risquent d'endommager les structures...

... Les conditions de culture sont optimum... La végétation est luxuriante, il faut régulièrement supprimer des arbres lorsqu'ils atteignent la cime des serres et qu'ils risquent d'endommager les structures...

... Dans une très grande cage aux délicates arablesques en fer forgé, le chant d'oiseaux heureux accompagnent la visite... On est où, déjà ? Ah ! Aux Serres d'Auteuil... Tout cela a pourtant bien le goût des Iles...

... Dans une très grande cage aux délicates arablesques en fer forgé, les chants d'oiseaux heureux accompagnent la visite... On est où, déjà ? Ah ! Aux Serres d'Auteuil... Tout cela a pourtant bien le goût des Iles et du Paradis...

Les serres se succèdent... Celle des cactées...

Les serres se succèdent... Celle qui abrite la chapelle des cactées...

... Celle qui abrite la Chapelle des plantes utilitaires, ici, plan de coton...

... des plantes utilitaires... Ici, plant de coton...

 ... et toutes les autres... On passe à côté des bâtiments de service ou je peux admirer d'étonnants personnages...

... et toutes les autres (ici, le dôme et la grande serre)... On passe à côté des bâtiments de service ou je peux admirer d'étonnants personnages...

... Pour le moment abandfonnés dans la froidure de l'hiver, mais qui revêtirons bientôt, de beaux habits fleuris à la plus grande joie des visiiteurs... Ces structures de fer sont fabriquées pour lorner le jardin... C'est très original... J'aime.

... Pour le moment abandonnés dans la froidure de l'hiver, mais qui revêtiront bientôt, de beaux habits de fleurs à la plus grande joie des visiteurs... Ces structures de fer sont fabriquées pour orner le jardin... C'est très original... J'aime.

Enfin, on arrive aux Serres chaudes…

"Moches" : verdict sans appel de Mr Delanoé... Vousne savez pas, Monsieur, que la beauté est complètement subjective ? Et si je vous dis, moi, et des centaines d'autres peersonnes, qu'elles sont belles ? Regardez ces soubassements en briques, des armatures déliées, des systèmes d'ombrages élégants ? Allons, allons, un peu de bonne foi ! On n'a pas le droit de dire n'importe quoi pour servir des intérêts mercantiles, Monsieur le Maire !

"Moches" : verdict sans appel de Mr Delanoé... Ne savez-vous pas, Monsieur, que la beauté est une notion très subjective ? Et si je vous dis, moi, et des centaines d'autres personnes aussi, que nous les trouvons belles, ces serres chaudes ? Regardez ces soubassements en briques, ces armatures déliées, ces systèmes d'ombrages élégants et fonctionnels ? Allons, allons, un peu de bonne foi ! On n'a pas le droit de dire n'importe quoi pour servir des intérêts mercantiles, Monsieur le Maire !

Les serres chaudes abritent des collections de plantes tropicales et subtropicales basses, lianescentes ou épiphytes. Constituées pour la plupart vers 1860, elles sont un précieux patrimoine d’hybrides anciens. Seuls les plus rares sont conservés au bénéfice des espèces botaniques sauvages. Tous ces « taxons » sont subtilement mis en valeur dans des décors paysagers imaginés par des jardiniers très motivés. Les chapelles abritent des Orchidées, des Broméliacées, des Sansévérias, des Bégonias hybrides et  Espèces-types, des Plantes carnivores, des Fougères tropicales…

L'espèce la plus connue dans la famille des Bromeliacae est l'ananas qui fut rapporté en Espagne par Christophe Colomb (1793)

L'espèce la plus connue dans la famille des Bromeliacae est l'ananas qui fut rapporté en Espagne par Christophe Colomb (1793)

Bromeliacae : Portea Silveirae, Brésil...

Bromeliacae : Portea Silveirae, Brésil...

Tsillandsia Usnloides, Sud est USA, les fameuses "Filles de l'air"... Ce sont de petites merveilles de l'évolution... Elles sont dotées de cellules très spéciales qui leur permettent de vivre en milieu très sec... Leur côté un peu spectral a été utilisé au dernier Festival des jardins de Chaumont-sur-Loire, pour un décor posé sur l'eau...

Tillandsia Usnloides, Sud est USA, les fameuses "Filles de l'air"... Ce sont de petites merveilles de l'évolution... Elles sont dotées de cellules très spéciales qui leur permettent de vivre en milieu très sec... Leur côté un peu spectral a été utilisé au dernier Festival des jardins de Chaumont-sur-Loire, pour un décor posé sur l'eau...

La chapelle des Orchidées...

La chapelle des Orchidées...

La famille Orchidaceae est considérée comme la plus grande et la plus diversifiée des familles botaniques. Les plantes peuvent être très petites (taille d’un petit pois) ou énormes (2 tonnes…). Elles vivent sous toutes les latitudes, excepté autour du Cercle polaire. La dernière estimation dénombre environ 28 000 espèces. Une centaine vivent en France, dont 45 en Région Parisienne et même 2 à Paris intra-muros ! Les orchidées sont liées à des biotopes ou à des insectes précis pour la fécondation. La destruction des uns et la raréfaction des autres peuvent entrainer leur disparition…

Orchidées Bulbophyllum...

Orchidées Bulbophyllum...

La collection d’orchidées d’Auteuil a été fondée en 1855, date de la création du « Fleuriste municipal ». Au nombre de 900 taxons d’orchidées tropicales réparties en 40 genres (5500 plantes), elles sont principalement regroupées dans 2 chapelles. Celles qui supporte un climat plus frais sont placées dans un tunnel maintenu hors gel. Certains spécimens très rares ou très anciens sont recherchés pour leur caractère génétique. Grâce à cette conservation et à la multiplication in vitro, des plants ont été sauvés de la disparition…

Orchidée vanilla Lamifolia "variegata"... Elle donne des fleurs dont on récupère les fameuses gousses de vanille... Chaque fleur doit être fécondée à la main...

Orchidée vanilla Planifolia "variegata"... Elle donne des fleurs dont on récupère les fameuses gousses de vanille... Chaque fleur doit être fécondée à la main...

Les plantes sont arrosées et nourries au « pot à pot » une fois par semaine. Chaque taxon existe en 3 à 5 exemplaires dans un esprit de conservation, dans le cas où un sujet périrait… Toutes les plantes supendues ont un port et des inflorescences retombantes.

Chapelle des Crotons...

Chapelle des Crotons...

Les crotons sont des espèces créées par l'homme. Difficiles à reproduire, un petit sac de mousse est installé à l'emplacement d'un noeud... Les racines ne vont pas tarder à apparaître...

Les crotons sont des espèces créées par l'homme. Il est difficile de les reproduire : ici, un petit sac de mousse est installé à l'emplacement d'un noeud... Les racines ne vont pas tarder à apparaître...

Chapelle des Aracées...

Chapelle des Aracées...

Chapelle des Saint-Paulia et des Bégonias, ici Bégonia soli mutata

Chapelle des Saint-Paulias et des Bégonias. Ici, Bégonia soli mutata

Bégonie Sizemorae, un sujet à poils très doux... Je n'en ai jamais vu...

Bégonia Sizemorae, un sujet à poils très doux... Je n'en ai jamais vu... Les couleurs et les textures insolites ou chatoyantes caractérisent les bégonias asiatiques.

Chapelle des Fougères : Huperzia Squarrosa Lycopodiaceae

Chapelle des Fougères : Huperzia Squarrosa Lycopodiaceae

Fougère du genre Platycerium, originaire des forêts denses de Malaisie, Australie, Madagascar... appelée plus communément...

Fougère du genre Platycerium, originaire des forêts denses de Malaisie, Australie, Madagascar... appelée plus communément "Corne d'élan". Fixées autour d'un panier, les plantes croissent pour atteindre la même taille que dans la jungle... En vieillissant, elles sèchent et forment une sorte de nid où s'accumulent les débris végétaux dont elles se nourrissent...

La nursery : elle est interdite au public...

La nursery : elle est interdite au public...

Chaque plante est cultivgée dans un mélange terreux adapté à ses besoins,  appelé Substrat. La nature et les propriétés du substrat sont déterminés par des comosants organiques ou inertes. Les composants organiques sont la terre de bruyère, la tourbe, la terre franche et le terreau de feuilles. Les composants inertes sont du polystyrène expansé, de l'argile, des écorces de pin et de la mousse... Face aux chapelles, des tablettes de rempotage construite en dur permettent un travail facile à bonne hauteur...

Chaque plante est cultivée dans un mélange terreux adapté à ses besoins, appelé Substrat. La nature et les propriétés du substrat sont déterminées par des composants organiques ou inertes. Les composants organiques sont la terre de bruyère, la tourbe, la terre franche et le terreau de feuilles. Les composants inertes sont du polystyrène expansé, de l'argile, des écorces de pin et de la mousse... Face aux chapelles, des tablettes de rempotage construite en dur permettent un travail facile à bonne hauteur...

Comme dans tout lieu où l’on vit et  travaille, les Serres d’Auteuil ont leurs arrières-cuisines, aussi indispensables que les bâtiments classés…

... La réserve de pots...

... La réserve de pots...

... Les provisions de chêne liège qui sert de support à certaines plantes...

... Les provisions de chêne liège qui sert de support à certaines plantes... Et tout le reste : supports grillagés, tuteurs, etc...

... La serre de service... Cette fois, je vous le concède, Mr Delanoé, celle-ci n'est pas la plus belle, mais à l'intérieur...

... La serre de service... Cette fois, je vous le concède, Mr Delanoé, celle-ci n'est pas la plus belle, mais à l'intérieur...

... J'y découvre des plantes saines et bien entretenues... et tout un arsenal de matériel nécessaire au travail des jardiniers...

... J'y découvre des plantes saines et bien entretenues... et tout un arsenal de matériel nécessaire au travail des jardiniers...

La visite continue… Tout au fond du jardin, les réserves de terre de toutes natures, du sable, des gravillons, des déchets verts et du compost… Comme chez moi, à une autre échelle !

Oh ! Quel bel arbre ! Quel âge ? Ah, il doit être abattu pour laisser la place aux courts de tennis...

Oh ! Quel bel arbre ! Quel âge ? Ah oui, il doit être abattu pour laisser la place aux courts de tennis...

Les serres d’Auteuil sont une merveille trop méconnue… Leur accès est libre et gratuit, et il aura fallu que le bruit de leur démolition vienne à moi pour que j’enquête plus à fond sur le sujet… Elles sont une partie de l’héritage que nous a légué nos ancêtres… Et j’ai l’intention d’y revenir souvent… à moins que Monsieur le Maire de Paris ne persiste dans son erreur… Et pourtant, presque 23 000 personnes ont signé la pétition à ce jour… Dont Françoise Hardy… Conscient qu’une médiatisation négative du projet  menaçait son existence, Mr Delanoé a décidé de publier sa réponse à la chanteuse… Il commence tout d’abord à tenter de discréditer ceux qui ne sont pas d’accord avec lui… Vieille technique, Bertrand, on connait ! Puis, il exprime toute son admiration pour un lieu aussi prestigieux… Chouette, on est d’accord, alors ? Vous renoncez ? Mais non, c’est encore une tactique politicienne…  Bertrand, stop, tu deviens lourd ! Et d’en rajouter… Culotté, le mec !!! « Le projet ne portera pas atteinte à ce patrimoine exceptionnel…, les serres historiques ne seront pas impactées et les collections non plus… ».  Le souffle court, on attend…  Dernier argument, un coup bas, c’est pas joli, joli, tout ça… « Les serres de travail et les serres chaudes ne sont pas inscrites au patrimoine des Monuments historiques »… Les détracteurs du projet n’ont jamais prétendu cela… A la cérémonie des voeux en janvier 2011, Mr Delanoé finit quand même par perdre patience : « Elles sont moches, moches, moches, ces serres !  Les collections d’orchidées et de Fougères actuellement entreposées dans de quelconques bâtiments vont être mieux exposées et le Jardin des Serres sera encore plus beau car débarrassé de ses éléments les plus laids ». Merci d’avoir créer ce projet uniquement pour mettre en valeur des collections uniques ! Quant au passage de milliers de personnes au moment des tournois, Mr Delanoé l’écarte comme une mouche un peu gênante… Tout le monde sait bien qu’actuellement, les spectateurs de Roland Garros vont  aux tournois uniquement parce que c’est sur le chemin des serres… Mais c’est bien sûr ! Et on est persuadés que tous les visiteurs n’ont qu’ une seule idée en tête : la préservation des plantes rares…  Anne Hidalgo n’a d’ailleurs pas craint d’affirmer que les serres chaudes étaient actuellement fermées au public et que la construction d’un court de tennis allait donc offrir 1,5 ha supplémentaires de promenade ! Ouh, la menteuse… Ce cher Bertrand, sincère comme toujours, achève son courrier en promettant solennellement de veiller à la défense et à la préservation du patrimoine parisien : Ouf ! On a eu peur, on a bien cru qu’il allait être vendu aux marchands de raquettes !  Nous voici enfin rassurés…

A ce jour, 4 projets sont en lice : celui de Versailles, celui de Garges-les-Gonesse et celui de Marne-la-Vallée… Pourquoi s’accrocher avec une énergie qui risque bien de devenir celle du désespoir, à un projet que les parisiens, les franciliens et tous les amoureux de la nature refusent ? Et qu’en est-il des beaux discours en ce qui concerne le Grand Paris ? Vous préférez garder pour vous la totalité du gâteau, fut-ce au prix du sacrifice d’un lieu unique en son genre, plutôt que de le partager avec la banlieue ? Déjà amputé en 1968 du tiers de sa surface lors de la création du boulevard périphérique, le jardin des Serres d’Auteuil a dû abandonner sa production sous chassis et en pépinière… La modernisation doit-elle obligatoirement s’accompagner de destruction ? Je ne le crois pas et nous sommes des dizaines de milliers à en douter… Alors, Bertrand, admets que tu as tort et jette l’éponge ! Les élections présidentielles arrivent, tu auras bien le moyen de te faire briller autrement ! Ton Paris snob et surfait, on n’en veut pas, d’autant que, même si le projet était retenu, la surface gagnée serait encore insuffisante…

Tous ensemble ! Tous ensemble ! Nous disons NON à ce projet grotesque et inutile !

POUR SIGNER LA PETITIONhttp://www.petitions24.net/serresdauteuil

26 commentaires pour : Les serres d’auteuil et leur jardin : admirables et méconnus…

  • Betty Hocquet

    J’espère sincèrement que vous serez entendus

  • Audrey Gagnerault

    J’ai lu avec attention votre article sur les Serres d’Auteuil, en premier lieu, je l’avoue, intriguée par le caractère médiatique récent. Finalement, vos photos et vos commentaires m’ont donné envie d’y aller aux beaux jours… et avant qu’il ne soit trop tard ! Quel monde de fous ! Merci Chantal ! Bises.

  • Stipa Laronce

    C’est signé, je voulais justement le faire. Ils peuvent en plus faire leur terrain de tennis ailleurs…

  • Christian Deom

    J’y étais ce Week end, cette destruction pour deux semaines de mondanités et de tennis, c’est totalement con. Les collections botaniques de référence n’ont pas de point d’accueil quoi qu’en dise le maire.

  • Ma chère Chantal, superbe ton article, je le partage sur FB, c’est une honte, rien n’empêche le maire de Paris de faire rénover la serre qu’il trouve moche, ça ne lui coûtera pas trop cher !
    Au moins, tu as le courage d’aller au bout de te convictions et d’aller voir sur place !
    ah, saint fric…

  • J’aime bien me rendre compte par moi-même, quand je peux…
    Catherine, »Quand on veut se débarrasser de son chien, on dit qu’il a la rage »… C’est faux, elles ne sont pas « moches » du tout, ces serres -je cite- ! Mais Delanoé a besoin du terrain et il est prêt à tout pour arriver à ses fins… Ca le fait bien c…. que les people s’en mêlent ! Ah, si seulement Françoise Hardy pouvait se taire ! Et les autres, aussi !
    Il y a de gros intérêts derrière tout ça… Les tournois du Grand chelem apportent une grande notoriété à la ville, et à son maire, par ricochet… Et puis, le montant de la location actuelle est seulement de 1,6 millions d’euros contre 6 à 7 millions à terme, pour une surface plus étendue… Ca motive pour faire et dire des saloperies !
    Christian : on aurait dû se donner RV pour une visite commune ! On s’est p-être croisés sans le savoir…

  • levasseur

    sincérement le terrain de tennis peut etre fait ailleurs la conservation de la serre serais d’autant utile.Pour quinze jour de tennis et a valeur des sportifs d’aujourd’hui il est beaucoup plus interessant de regarder se methamorphose la nature .

  • François

    Saint Fiacre, plus fort que Saint Fric?

  • Chantal Jardin de l'Echassière

    … Réponse le 14 février, le jour de la St-Valentin… Espérons que le patron… des amoureux, à défaut de celui des… jardiniers sera assez puissant pour éloigner le danger !

  • Pétition déjà signée depuis un moment ! Il faut faire passer l’info au plus grand nombre rapidement. Transmettez autour de vous ! Il ne reste déjà plus beaucoup de serres anciennes en France en raison des difficultés à maintenir en état les structures métalliques corrodées pendant des décennies par manque d’intérêt de nombreux élus. Les copies ont souvent pâle figure (techniques et savoir-faire mal maîtrisés)! Celles d’Auteuil offrent un ensemble historique en bon état. Pourquoi détruire cet ensemble si ce n’est pour des visées de profits financiers qui annihilent des éléments du Patrimoine, même non classés, attachés à une histoire.
    Un autre projet d’envergure (centre d’art fondation LVMH) au Bois de Boulogne vient d’être stoppé par le tribunal administratif. Il va y avoir appel. Le béton n’a pas sa place partout. De telles structures peuvent se justifier et être porteuses de très bonnes choses mais l’environnement de l’implantation ne doit pas être sacrifié. On peut remarquer que, par le passé – relativement proche -, des gens sensés ont su préserver, respecter et adapter l’environnement sur le site d’une création architecturale contemporaine (comme à la fondation Maeght à Saint-Paul-de-Vence ou d’autres encore). Les tennis « Roland Garros » devraient être implantés ailleurs pour dynamiser un secteur qui en aurait bien besoin… mais l’auréole reviendrait plus difficilement à Paris, ville aux emplacements comptés. Pourquoi pas alors avoir proposé la Place de l’Etoile ou celle de la Concorde en modifiant les plans de circulation dans le cadre d’une ville sans voitures. Où est le délire après tout ? Plus raisonnablement, des villes seraient heureuses et en mesure d’accueillir un nouveau « RG » délocalisé (c’est à la mode, n’est-ce pas !) comme on l’a fait pour le Louvre LENS ou le Centre Pompidou METZ. A quand « RG » PITHIVIERS, « RG » SOISSONS, « RG » SEZANNE si les sites en lice ne plaisent pas ou ne conviennent pas ?
    Quelles sont vos suggestions, si vous connaissez un territoire propice ? La distance ne devrait pas être un problème pour les spectateurs sportifs qui auront de toute façon un siège pour suivre les parties à leur arrivée. Ils auront le temps de récupérer de leur éventuelle fatigue. On pourrait prévoir des navettes électriques « sponsorisées » depuis la Capitale…ou un RER/train direct pré-payé avec le billet d’entrée.
    A nous d’ébranler les hautes têtes pensantes par nos propositions.

  • Merci de me sensibiliser à ce problème que j’avais escamoté et de me donner envie d’y courir. Je vais déjà de ce pas signer la pétition. Ils vont tout nous détruire par leur mégalomanie!
    christian

  • Eve

    super votre article ! merci !
    il faut impérativement préserver ce bijou qu’est Auteuil !!!
    aucune serre n’est « moche », les ont-ils visitées au moins une fois dans leur vie ces décideurs ?
    on y va de merveille en merveille
    abandonnez cette idée absurde, par pitié !
    allez taper la balle ailleurs !
    laissez nous notre paradis, à nous les amoureux de belles plantes et de belles choses !

  • André Eve

    … Et j’ai déjà répondu à l’appel ! Merci Chantal de relancer cette pétition !

  • Chantal Jardin de l'Echassière

    Je suis tout à fait d’accord avec Daniel… Le Conseil de Paris des 13, 14 et 15 décembre a été très houleux… L’argumentaire des opposés au projet est remarquable : le bouleversement de l’économie du site y est noté, ainsi que le rayonnement scientifique et culturel qu’il apporte à la capitale. L’intérêt scientifique des collections est souligné, en particulier celui d’une cinquantaine d’espèces en voie de disparition. Il est évident que la transplantation d’un aussi grand nombre de plantes ne s’effectuerait pas sans dommages…
    On parle peu des jardiniers dans le projet, mais ne sont-ils pas, quelque part, les gardiens d’un héritage qu’ils protègent avec passion, dans l’intérêt des générations futures, et que l’on s’apprête à piétiner ? Je les ai vus au travail, ce sont des artistes passionnés… N’ont-ils pas leur mot à dire ? Leur laisse t-on seulement la parole ?
    Par ailleurs, il ne faut pas oublier que les serres de travail ont été rénovées lors du précédent mandat pour la modeste somme de 2,5 millions d’euros !!! Ce n’est pas rien, quand même ! On n’a pas le droit de jeter l’argent par la fenêtre de cette façon quand on sait que d’autres monuments appartenant au patrimoine s’effondrent faute de fonds pour les restaurer…
    La nouvelle implantation modifierait également le parcours pour se rendre au tournoi : des dizaines de milliers de personnes traverseraient ainsi le Square des Poètes et le Jardin des Serres d’Auteuil. Cette fréquentation excessive impacterait forcément le site, de même que le chantier et les installations nécessaires à la construction…
    Enfin, dans la mesure où, malgré l’agrandissement, la surface récupérée atteindrait à peine 13 ha, on a tout à craindre d’un autre projet dans le futur, qui la porterait à 16/20 ha, comme les autres Sites du Grand Chelem de tennis…
    Nous devons absolument faire obstacle à ce projet insensé qui ne repose que sur des intérêts personnels et financiers… Si un tel sacrilège s’accomplit, nous avons tout à craindre du futur… Jusqu’où les hommes seront-ils capable d’aller pour satisfaire leur soif de pouvoir et de puissance ?

  • Christine Potrel

    Merci Monsieur André Eve et encore mille mercis à toi Chantal. Tous mes collègues et moi-même te remercions mille fois et vous êtes toutes et tous les bienvenu (e) s dans notre Eden !

  • Maryline Decarpentries

    Un tel ouvrage magnifique, c’est dépitant…

  • Solenn MEUROT

    Article très intéressant qui donne envie d’aller se promener dans ces magnifiques serres et de signer la pétition.
    Quel dommage de souhaiter sacrifier un pareil lieu pour des questions financières…
    Espérons que la pugnacité et l’investissement des dizaines de milliers de personnes signataires de la pétition auront raison de ce projet dont les conséquences seraient désastreuses pour tous!

  • Bonjour,
    je ne découvre votre texte qu’aujourd’hui. La nécessité des espaces de travail est rarement abordée. Je souhaitais la souligner, entre autre aspects, lors d’un prochain billet sur mon blog.
    M’autoriseriez-vous à reproduire certaines de vos photos ? En en indiquant la source, naturellement, et mettant un lien vers cet article.
    Quelle que soit votre réponse, merci pour cette page.

  • admin

    Bonjour Elisabeth,
    Pas de problème, vous pouvez reproduire certaines de mes photos, à condition qu’elles servent la thèse du maintien des serres chaudes à Auteuil !
    Cordialement.
    Chantal JARDIN DE L’ECHASSIERE

  • Un p’tit coucou, Chantal. Tu vois, je suis venu ;o). J’y reviendrai plus tard, mais, je te dis déjà un grand bravo pour « les serres d’Auteuil ». De tout cœur avec toi ! Je t’embrasse.

  • Elisabeth.b

    Je n’envisageais pas de défendre une autre thèse !
    Merci.

  • admin

    A suivre sur mon Facebook les News des Serres d’Auteuil, au jour le jour…
    Il faut rester mobilisés ! Tant que le premier coup de pioche n’a pas été donné !
    Et pourquoi pas se donner RV sur place ce jour-là ?

  • J’ai écrit sur la page FACEBOOK
    de la Fédération Française de Tennis pour exprimer mon désaccord…

    Résultat: FACEBOOK M’A BLOQUé !

  • DANGEVILLE EVE

    J’ai été très heureuse de visiter ces fameuses Serres d’Auteuil avec toutes ces fascinantes plantes tropicales…
    L’accueil chaleureux de Christine et Georges est un atout de plus, ainsi que leurs conseils pour la culture de ces plantes…
    Etant moi même  » accro  » aux Hoyas, j’ai tout particulièrement apprécié cette visite

    Encore Merci
    Eve

  • 5 années ont passé depuis l’ecriture de cet article. Avec des hauts et des bas. Plus de bas que de hauts, d’ailleurs. Sous formes de petits espoirs et de grandes défaites. Mais ça y est. La page est tournée, malgré les supplications des amoureux de ce lieu fabuleux rempli d’histoire. Les serres chaudes ont été mises à bas, dans un enchevêtrement de poussière, de poutrelles et de souvenirs. Mais jusqu’où iront-ils dans leur folie de destruction et de fric ? Tout part en vrille, le monde s’écroule autour de nous et la destruction de ce patrimoine en est un des symboles. Qu’allons-nous laisser aux générations futures ? J’ai honte pour tous ces politiques qui n’agissent que dans leur intérêt personnel. A la veille des élections présidentielles, pas un seul d’entre vous n’est digne de gouverner la France. Je vous méprise.

  • C’est vraiment affligeant de voir des décisions politiques qui détruisent des espaces si bénéfiques pour le plus grand nombre, jusqu’où iront-ils dans leur frénésie destructrice en menant ces politiques politiciennes qui ne prennent jamais en compte l’aspect humain et moral…

Laisser une méssage

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>